Cancellara: "Jamais eu aussi mal"

interview07.04.2013La course- Paris (Compiègne) / Roubaix

Fabian Cancellara : « Je n'ai jamais vécu de situation de course aussi dure qu'aujourd'hui. J'ai souvent pensé que c'était fini pour moi mais Paris-Roubaix, ce n'est jamais fini, la guerre n'est jamais finie. C'était tout le monde contre moi et contre mon équipe et à la fin, je suis kaputt (k-o). Mon équipe a bien travaillé mais nous avons perdu des coureurs à cause de la malchance. Je ne sais pas comment j'ai fait pour trouver les ressources nécessaires. A la fin, c'était comme à la roulette. J'ai donné le maximum. J'ai parlé avec Vanmarcke. Je lui ai dit que je ne pouvais pas travailler seul jusqu'à l'arrivée. Je voulais arriver en solitaire mais seul compte le fait que je gagne Paris-Roubaix pour la troisième fois. Réussir un deuxième doublé, c'est magnifique. Mais je me suis fait encore plus mal que les autres années. »

La course Paris (Compiègne) / Roubaix

parcours journal de l'épreuve

Tableau d'honneur 2013

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur Paris-Roubaix

Partenaires de Paris-Roubaix