Dimanche 16 mars 2014

Étape 8Nice / Nice

Départ 13h35 GMT 2+

Betancur, le premier sommet

Résumé de l'étape16.03.2014Étape 8- Nice / Nice

La dernière étape de Paris-Nice a été abordée sous haute tension par l'équipe AG2R La Mondiale, avec l'objectif de protéger son leader des assauts de Rui Costa, son plus proche rival à 14''. Comme prévu, les mouvements ont été nombreux et la sélection sévère dans l'ascension menant au col d'Eze. Mais ni Nibali, Ni Costa ni Rojas ne sont parvenus à déstabiliser Carlos Betancur et sa troupe. Troisième de la Flèche Wallonne et cinquième du Tour d'Italie l'année dernière, il remporte au terme de cette semaine sa première victoire de prestige et devient le premier vainqueur colombien de Paris-Nice. Si le champion du monde n'a pas été en mesure de batailler dans le final en raison d'une chute, Costa termine tout de même la course en 2ème position, tandis que le podium final est complété par Arthur Vichot. Le champion de France, signataire d'une spectaculaire victoire sur la Promenade des Anglais, souffle pour une seconde la 3ème place à Rojas. Au tableau d'honneur, John Degenkolb défend in extremis son maillot vert, et Pim Ligthart termine avec le maillot à pois. Les confirmations des jeunes maîtres de la course cette semaine offrent de belles perspectives en vue du Tour de France au mois de juillet prochain... et pourquoi pas pour le Tour de France à la voile, qui s'achèvera également le 27 juillet, dans la baie des anges.

Degenkolb chasse les points
Le rythme rapide du peloton interdit momentanément toute sortie aux éventuels attaquants. Le positionnement du sprint intermédiaire tient en alerte les coéquipiers de Carlos Betancur. Sur cette première échéance, c'est John Degenkolb qui se rue pour saisir les 3 points qui lui serviront peut-être à garder son maillot vert. Un groupe d'attaque particulièrement volumineux se forme au km 24, avec 17 coureurs : Zandio (SKY), Von Hoff (GRS), Van Avermaet (BMC), Pineau (IAM), Keukeleire (OGE), Favilli (LAM), Gavazzi (AST), Hofland (BEL), Busche, Hondo (TFR), Cousin (EUC), Erviti (MOV), Kristoff (KAT), Coppel (COF), Koch, Marcato (CAN) et Delaplace (BSE). Les échappés sont suivis de près par les coureurs de Tinkoff-Saxo, qui ont échoué à placer un des leurs. Ils peinent donc à gagner du terrain et n'obtiennent que 2'20'' comme avantage maximal, au km 64.

Nibali à l'offensive
A l'approche de la côte de Peille, les coureurs d'Astana prennent le relais pour préparer une offensive. Nibali, aidé par Westra, se lance ensuite à l'assaut de la tête de course, où se sont alors détachés Cousin (EUC), Van Avermaet (BMC), Zandio (SKY), Busche (TFR) et Coppel (COF). L'opération de l'Italien connaît un premier succès lorsqu'il rejoint la tête de course dans le dernier kilomètre d'ascension, mais le peloton revient sur le groupe ainsi composé dès la descente sur La Turbie.

Trofimov en tête
Au km 89, Cousin (EUC), Mate (COF) et Trofimov (KAT) accélèrent, mais seul le coureur de Katusha  prend durablement le large. Malgré ses efforts, Trofimov ne s'éloigne qu'à 45'' du peloton, et aborde la montée vers le col d'Eze avec 20'' de marge. C'est trop peu pour résister à l'accélération d'abord orchestrée par les Movistar. Le Russe est repris au km 109, et laisse  sa chance à d'autres attaquants : Frank Schlek et Simon Spilak sont les plus tranchants dans la montée et parviennent à basculer en tête. Ils plongent sur Nice avec à leurs trousses un groupe maillot jaune comprenant une vingtaine de coureurs.

Costa à terre
Le duo s'accroche à une poignée de secondes dans les derniers kilomètres. Franck Schleck passe même seul en tête sous la Flamme Rouge, mais le groupe des favoris fond sur lui. Le sprint final est perturbé par une chute qui met Rui Costa à terre. Après la mésaventure du champion du monde, c'est Arthur Vichot qui bagarre avec Joaquim Rojas pour aller chercher la victoire et les secondes de bonifications qui vont avec. Ce sont précisément ces secondes qui permettent au champion de France de monter sur le podium de Paris-Nice, derrière Costa au général mais juste devant Rojas. Au sommet, Carlos Betancur achève sa mission et devient le premier vainqueur colombien de Paris-Nice.

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 8

Classements à l'issue de l'étape 8

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur Paris-Nice

Partenaires de Paris-Nice