Vendredi 14 mars 2014

Étape 6Saint-Saturnin-lès-Avignon / Fayence

Départ 10h35 GMT 2+

Betancur, le coup de force

Résumé de l'étape14.03.2014Étape 6- Saint-Saturnin-lès-Avignon / Fayence

L'étape de Fayence promettait un final à haute intensité, avec un mur final à affronter après une première sélection menée au sein du groupe des favoris dans l'ascension menant au col de Bourigaille. Exclu des débats pour le classement général, Sylvain Chavanel a profité de cette journée pour partir à l'assaut de points comptant pour le classement de la montagne. La lutte s'est ensuite jouée entre les équipes Sky et AG2R dans les derniers kilomètres, avec les interventions remarquées d'Arthur Vichot et de Rui Costa. C'est pourtant comme la veille Carlos Betancur qui a mis tout le monde d'accord à la force des mollets, en dépassant le champion du monde dans les 50 derniers mètres. Le Colombien s'empare du maillot jaune grÂce aux secondes de bonification promises au vainqueur. Il devient aussi le premier vainqueur de deux étapes consécutives sur Paris-Nice depuis Gert Steegmans en 2008.

Degenkolb se rapproche de Thomas
La plus longue étape de la semaine est aussi la plus convoitée par les attaquants de début de course. Niki Terpstra (OPQ) s'extrait le premier du peloton, pour un très court séjour en tête après une dizaine de kilomètres. C'est ensuite un groupe de huit coureurs qui se détache, autour du récidiviste Sylvain Chavanel. Le coureur d'IAM Cycling est d'ailleurs le seul à résister à la pression du peloton, poursuivant sa route en solitaire jusqu'au sommet de la côte de Bonnieux, qu'il franchit avec 15'' d'avance. En plus des points de la montagne, le maillot à pois saisit aussi 3 secondes sur la ligne du premier sprint intermédiaire, où se rue John Degenkolb pour gagner deux secondes qui le rapprochent de Geraint Thomas. Après cette opération bénéficiaire, Chavanel réintègre le peloton (km 46), qui tarde à accepter la formation d'une échappée.

Chavanel et Voeckler en contre
Ce n'est qu'au kilomètre 68 qu'un groupe imposant se détache, avec Cummings (BMC), Keukeleire (OGE), Cattaneo (LAM), Ligthart (LTB), Rast (TFR), Bernaudeau (EUC), Kuchynski (KAT), Petit (COF), De Marchi (CAN) et Vachon (BSE). Les attaquants obtiennent un avantage maximal de 3'15'' au km 99, mais les équipes Sky et Garmin s'associent pour contenir l'écart dans des proportions acceptables. Le véritable coup d'accélérateur est donné par les coureurs d'Astana, qui fondent à 1'05'' des dix hommes de tête en abordant la côte des Tuillières. Dans cette ascension, Sylvain Chavanel et Thomas Voeckler se lancent à la poursuite des attaquants, qu'ils rejoignent au km 169.

6 coureurs en tête à la bascule
A nouveau en tête de course, Chavanel saisit 4 points supplémentaires au sommet de la côte de Mont Meaulx (km 180) pour consolider son maillot à pois, mais l'écart avec le peloton, emmené par les équipes Sky et AG2R, n'est plus que de 30''. En avançant vers Fayence, un quatuor se détache avec Chavanel, Voeckler, Ligthart et Di Marchi. Au premier passage sur la ligne d'arrivée, la sévérité de la pente a eu raison des trois derniers. Le maillot à pois insiste un peu plus longtemps, mais il est déposé par Serpa et Vuillermoz, sortis en contre-attaque. Les différents mouvements aboutissent à la composition d'un groupe de 6 coureurs : Denifl, F.Schleck, Vuillermoz, Trofimov, Sepulveda et Niemiec basculent ensemble au col de Bourigaille, mais ne résistent pas dans la descente au retour du groupe maillot jaune, réduit à une trentaine de coureurs.

Betancur dépasse Costa
Dans la descente, Carruso (CAN) et Devenyns (GIA) s'isolent, jusqu'à ce que Vincenzo Nibali les rejoignent avec l'ensemble du peloton des favoris, qui a notamment perdu Degenkolb, et ensuite Kelderman sur crevaison. La préparation de la montée finale est prise en mains par les coureurs d'AG2R La Mondiale. C'est d'ailleurs Alexis Vuillermoz qui montre l'exemple pour « faire le mur ». Son avantage d'une cinquantaine de mètres s'avère bien insuffisant lorsqu'Arthur Vichot accélère à 600 mètres de la ligne, déclenchant la grande explication attendue. Sur un léger fléchissement du champion de France, le champion du monde Rui Costa attaque à son tour et semble en mesure de s'imposer. Pourtant, Carlos Betancur, encore une fois idéalement placé, parvient dans un ultime effort à dépasser le leader portugais de la Lampre. Les secondes de bonification promises au vainqueur lui permettent de déposséder Geraint Thomas, 4ème sur la ligne.

Étape 6 Saint-Saturnin-lès-Avignon / Fayence

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 8

Classements à l'issue de l'étape 8

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur Paris-Nice

Partenaires de Paris-Nice