Mercredi 12 mars 2014

Étape 4Nevers / Belleville

Départ 10h45 GMT 2+

Slagter et Thomas, duo gagnant

Résumé de l'étape12.03.2014Étape 4- Nevers / Belleville

Les Monts du Beaujolais se dressaient devant le peloton juste avant l'arrivée à Belleville. C'est précisément la côte du Mont-Brouilly qui a servi à faire le tri parmi les prétendants au titre de la 72ème édition de Paris-Nice. Dans cette exercice de sélection, le jeune Tom-Jelte Slagter a senti le meilleur moment pour placer son accélération et plonger sur Belleville accompagné de Geraint Thomas, inspiré par l'attaque du coureur de Garmin. L'équipe américaine, qui avait déjà révélé Andrew Talansky sur l'étape de Brioude l'an dernier, a cette fois-ci tablé avec raison sur Slagter pour emmener son effectif. Le Hollandais, qui débute sur la Course au soleil, remporte l'étape au sprint devant Geraint Thomas, nouveau leader du classement général. John Degenkolb, qui a tenu le choc dans la côte du Mont-Brouilly, complète le podium provisoire à 4'' du maillot jaune.

Quatre coureurs en tête
Les candidats à l'échappée  sont nombreux en début d'étape, y compris Thomas Voeckler, peut-être inspiré par le souvenir de sa victoire trois ans plus tôt à Belleville. Après quelques tentatives infructueuses, un trio se dégage au km 11 avec Valerio Agnoli (AST), Laurent Didier (TFR) et Perrig Quemeneur (EUC), rejoints au km 16 par le champion d'Espagne Jesus Herrada (MOV).

Lotto-Belisol passe à l'action
Les attaquants sont maintenus à distance raisonnable par l'équipe Giant-Shimano, qui limite à 6'20'' (km 111) la marge à leur accorder. A l'approche des difficultés à enchaîner, plusieurs autres formations voient l'intérêt de se rapprocher : les coureurs de Lotto-Belisol se mettent en action les premiers, et font réduire l'écart à 3'15'' au sommet de la côte de La Clayette. C'est ensuite au tour des équipiers de Sky de prendre en charge la poursuite en montant vers le col de Champ Juin, où il ne reste plus que 55'' au quatuor de tête.

Slagter s'isole à la bascule
La situation reste sous le contrôle de l'équipe anglaise, dans un premier temps  jusqu'au col de Crie, où l'on enregistre un écart inchangé qui fait notamment les affaires de Valerio Agnoli : sa récolte de points de la montagne s'élève alors à 12 points. En revanche, le sort de l'échappée se précise, puisqu'un rendez-vous d'importance est fixé avec la côte du Mont-Brouilly et ses redoutables pentes. C'est d'ailleurs à l'entrée de cette ultime difficulté que les quatre échappés sont avalés, laissant la place aux puncheurs les plus en jambes. Sur les trois kilomètres d'ascension, les équipiers d'AG2R se montrent entreprenants, et notamment Carlos Betancur. Mais dans le dernier kilomètre, c'est Tom-Jelte Slagter qui accélère à contre temps et surprend ses compagnons de route.

Nibali en contre-attaque
Le coureur de Garmin Sharp bascule seul à 14,5 kilomètres de l'arrivée, vite rejoint par Geraint Thomas, sorti du groupe des favoris juste avant le sommet. Le duo Slagter-Thomas se forme dans la descente, avec la mission de résister à un imposant groupe de poursuite, dans lequel figurent notamment Degenkolb, l'unique sprinteur ayant tenu le choc dans l'ascension, mais aussi Rui Costa, Vincenzo Nibali, Romain Bardet, Carlos Betancur ou Zdenek Stybar. Les tentatives de contre-attaque menées par Bardet (à 9 km), Nibali (à 3 km) et Kelderman (sous la Flamme Rouge), ne sont pas assez appuyées pour inquiéter Thomas et Slagter. Les deux hommes se disputent l'étape au sprint, avec un léger avantage pour le coureur de Garmin, qui remporte sa première étape sur Paris-Nice.

Étape 4 Nevers / Belleville

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 8

Classements à l'issue de l'étape 8

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur Paris-Nice

Partenaires de Paris-Nice