Lundi 4 mars 2013

Étape 1Saint-Germain-en-Laye / Nemours

Départ 11h25 GMT 2+

Bouhanni, comme promis

Résumé de l'étape04.03.2013Étape 1- Saint-Germain-en-Laye / Nemours

Paris-Nice a démarré hier par une performance nationale remarquée sur le prologue et se poursuit sur une nouvelle victoire française, conquise par Nacer Bouhanni. Le maillot tricolore, qui avait déjà fait sensation sur les routes du Tour d'Oman, continue de s'affirmer à 21 ans comme une des valeurs sures du sprint mondial, en battant cette fois-ci à Nemours Alessandro Petacchi et Elia Viviani. Les 10 secondes de bonifications promises au vainqueur lui permettent de déposséder Damien Gaudin du maillot jaune, pour quelques centièmes de seconde. Le maillot vert revient à Sylvain Chavanel, qui complète un podium provisoire 100 % français, 3ème du général à une seconde.

Sicard lance le mouvement
Dans le premier kilomètre de course, Romain Sicard (Fra-EUS) lance un mouvement suivi par Bert-Jan Lindeman (Hol-VCD) et Yannick Talabardon (Fra-SOJ). Le peloton se satisfait immédiatement de la composition de ce trio d'échappés, qui obtient rapidement une avance de 4'15'' (km 8). Leur avantage grimpe ensuite jusqu'à 7'20'' (km 42), mais les coéquipiers du maillot jaune se chargent de maintenir l'échappée à distance raisonnable.

Les pois pour Lindeman
Les conditions météorologiques sont idéales mais n'incitent pas aux offensives dans le peloton. Le rythme observé après deux heures de route atteint à peine 40 km/h, et permet aux échappés de conserver 5' d'écart. Mais après une centaine de kilomètres, les coureurs d'Argos-Shimano affichent leur ambition de provoquer un sprint massif en se  positionnant à l'avant du peloton. Le rapprochement très progressif n'empêche pas Bert-Jan Lindeman de devancer ses compagnons de route sur le sprint intermédiaire de Malesherbes puis au sommet de la côte de Burthiers, ce qui lui assure la conquête du maillot à pois.

Abandons de Fedrigo et de Costa
Le peloton est rapidement privé de Pierrick Fedrigo, diminué par un état grippal, mais c'est après une accélération sensible qu'un autre abandon est enregistré. Au km 127, sur une chute où sont également impliqués Gallopin, Dumoulin et Haedo, c'est Rui Costa qui quitte la course avec le poignet gauche blessé. L'incident n'affecte en rien la poursuite des échappés, menée par Damien Gaudin et ses coéquipiers, avec l'aide ponctuelle de la FDJ. A 30 km de l'arrivée, Romain Sicard abdique le premier et réintègre le peloton, qui n'a plus que 30'' de retard. La situation est compromise pour Talabardon et Lindeman, contraints à réintégrer le peloton au km 172.

Boonen et Taaramae piégés
C'est précisément à ce moment qu'un coureur d'Omega Pharma place une accélération qui provoque une cassure dans le peloton. Une trentaine de coureurs se retrouvent piégés, dont Tom Boonen et Rein Taaramae. Marcel Kittel, qui roulait alors dans le bon groupe, perd sa place sur une crevaison à 15 km de l'arrivée. Le travail de ses coéquipiers échoue, l'explication en tête de course se joue donc sans lui. Le train de la FDJ se met en place avec Yoann Offredo, tandis que l'équipe Omega Pharma Quick Step reste active à l'avant avec Sylvain Chavanel et Jérôme Pineau. Dans le dernier kilomètre, Orica-GreenEdge prend un avantage numérique avec quatre coureurs en tête pour lancer Leigh Howard. Mais Nacer Bouhanni, bien calé derrière Chavanel, surgit sur la droite de la chaussée dans les 200 derniers mètres et résiste aux retours d'Alessandro Petacchi et d'Elia Viviani. Pour sa première apparition sur Paris-Nice, le sprinteur de la FDJ s'impose et prend également, grâce aux bonifications, la tête du classement général.

Étape 1 Saint-Germain-en-Laye / Saint-Germain-en-Laye

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 7

Classements à l'issue de l'étape 7

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Partenaires de Paris-Nice