Un centième morceau d'éternité

actualités14.04.2014Avant-course

Que se passe-t-il de si magique à l'arrivée d'une course cycliste ?

La scène finale oppose les acteurs principaux dans un décor qui constitue une part de la légende. Ces éléments portent un potentiel d'émotion inégalable. Dans le registre du visible, c'est la débauche d'énergie qui éclate aux yeux des spectateurs sur un défi comme Liège-Bastogne-Liège : l'enchaînement des côtes martyrise les jambes, et au-delà des 250 kilomètres, la répétition des attaques et des répliques exige des efforts qui dépassent la simple réalisation du geste athlétique. Précisément, la force de l'histoire habite les prétendants à la victoire, et l'on touche ici à l'imperceptible. Dans le cas de la Doyenne, la portion de gloire à aller chercher prend une dimension particulière. Sur ces terres de cyclisme, où l'on cultive le goût de l'exploit depuis 1892, il n'y a chaque année qu'un seul combattant capable de prétendre à l'héritage de Jacques Anquetil, d'Eddy Merckx ou de Bernard Hinault. Celui qui y parvient s'offre un instant d'éternité. Et ce spectacle donne des frissons aux êtres sensibles…

Voir toutes les actualités

Tableau d'honneur 2014

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Liège Bastogne Liège

Partenaires de Liège-Bastogne-Liège