Mardi 12 septembre

Tour de France 2018 – Rendez-vous le 17 octobre

Lire la suite

Mercredi 26 juillet

De toutes les couleurs…

Lire la suite

Mardi 25 juillet

Carré jaune sur fond blanc

Lire la suite

Lundi 24 juillet

Groenewegen première ; Froome vers les sommets

Lire la suite

Uran prend sa revanche

Résumé de l'étape09.07.2017étape 9- Nantua / Chambéry

La première et le plus dure des étapes de montagne du Tour de France 2017 a donné lieu à une explication majeure et à des coups du sort lourds de conséquences. Deux membres du Top du classement général au départ de la course, Geraint Thomas et Richie Porte, ont quitté la course sur chute, tandis que les favoris encore en lice ont donné l'assurance que la bataille est bien engagée. Si Chris Froome a réussi à conserver son Maillot Jaune en mettant en évidence les faiblesses de Nairo Quintana et d'Alberto Contador, il reste sous la menace de Fabio Aru, qui s'est montré entreprenant tout comme Romain Bardet. Ses deux poursuivants au podium du général n'ont toutefois pas pu empêcher Rigoberto Uran de s'imposer dans un sprint à six pour ponctuer un final haletant. Le Colombien, qui se souvient certainement d'avoir été battu sur la Vuelta en 2013 à Aramon-Formigal par Warren Barguil, a pris sa revanche sur le Français en le devançant par une marge tout aussi infime.

Pinot s'attaque aux pois

C'est sous un ciel couvert que se regroupent les 193 coureurs à Nantua pour le départ de la 9e étape. Tim Wellens est le premier à attaquer au kilomètre zéro, suivi dans un premier temps par Thibaut Pinot, qui saisit les points en jeu pour la première place sur la côte des Neyrolles (km 3,5). Le grimpeur de FDJ passe également en tête au col de Bérentin (km 11), bien que le duo ait été rejoint au km 6 par 38 autres coureurs. Le groupe d'échappée comprend alors Jan Bakelants, Axel Domont, Alexis Vuillermoz (AG2R-La Mondiale), Jesus Herrada, Carlos Betancur (Movistar), Bauke Mollema, Jarlinson Pantano (Trek-Segafredo), Alessandro De Marchi, Amaël Moinard (BMC), Bakhtiar Kozhatayev, Alexey Lutsenko (Astana), Kristjian Durasek, Vegard Stake Laengen (UAE), Thibaut Pinot (FDJ), Michael Albasini (Orica-Scott), Zdenek Stybar (Quick-Step Floors), Pawel Poljanski (Bora-Hansgrohe), Robert Kiserlovski, Tiago Machado (Katusha-Alpecin), Tiejs Benoot, Thomas De Gendt, Tony Gallopin, Tim Wellens (Lotto-Soudal), Michael Matthews, Nikias Arndt, Warren Barguil, Simon Geschke, Laurens ten Dam (Sunweb), Nicolas Edet, Dani Navarro (Cofidis), Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo), Thomas Voeckler, Sylvain Chavanel (Direct Energie), Pierre Rolland, Dylan Van Baarle (Cannondale-Drapac), Tsgabu Grmay, Javier Moreno (Bahrain-Merida) Brice Feillu, Eduardo Sepulveda et Pierre-Luc Périchon (Fortuneo-Oscaro).

 

Barguil en tête au Grand Colombier

Le groupe perd Eduardo Sepulveda sur chute dans la descente plongeant sur le barrage de Genissiat, mais ne connaît pas de secousses majeures et aborde la montée au col de la Biche avec 3'25'' d'avance sur le peloton. En revanche, la descente est prise en mains à très vive allure par l'équipe AG2R, à la fois en tête de l'échappée et du peloton, en entrant dans les 100 derniers kilomètres. Les dégâts causés par l'accélération se constatent à l'arrière, avec l'abandon de Geraint Thomas qui a perdu le contrôle et cassé sa clavicule sur chute. Ils sont aussi visibles à l'avant, puisque l'imposant groupe est réduit à 7, avec Bakelants, Domont, Vuillermoz, Pantano, Poljanski, Benoot et Barguil au moment de monter au Grand Colombier, avec plus de 5 minutes d'avance sur le peloton. Mais à 2 kilomètres du sommet, seuls Warren Barguil et Tiesj Benoot résistent à la pente, avec un avantage pour le Breton qui saute sur les 20 points de la montagne au sommet (km 91).  

 

Le sprint intermédiaire pour Matthews

La descente suivante donne l'occasion à Vuillermoz, Mollema et Roglic de revenir au contact, mais l'échappée récupère également dans la vallée la compagnie de Pantano, Matthews, Betancur, Bakelants, Gallopin, Geschke et Navarro. Les efforts consentis sont particulièrement utiles pour Michael Matthews, qui se retrouve en position de disputer le sprint intermédiaire (km 126,5) sans ses rivaux au classement par points. La ligne du sprint intermédiaire est également exploitée par Tony Gallopin et Jan Bakelants, qui attaquent par surprise et s'engagent donc en duo dans les 50 derniers kilomètres, avec 40'' d'avance sur leurs premiers poursuivants et 3'20'' sur le peloton.

 

Abandon sur chute pour Richie Porte

C'est dans cette configuration que la course se présente au pied du Mont du Chat, mais Gallopin et Bakelants sont revus à 6 km du sommet par Warren Barguil. Le grimpeur français s'assure le maillot à pois en passant en tête, et résiste surtout dans un premier temps à un groupe de favoris réduit à 7 coureurs par les accélérations de Fabio Aru, et surtout de Chris Froome à 2 km du sommet. Le mouvement a notamment vu faiblir le maillot blanc Simon Yates, mais aussi Nairo Quintana et Alberto Contador. Dans la descente, Barguil tente de préserver ses 25'' d'avance, mais les conséquences de la poursuite menée par Froome sont surtout lourdes pour Richie Porte, qui rate une trajectoire et chute violemment. L'Australien est contraint à l'abandon.

 

Bardet repris à 2 km

Sur la fin de la descente, Romain Bardet prend à son compte la poursuite et s'isole pour reprendre Warren Barguil à 12 kilomètres, sur la partie plane du final. Le leader d'AG2R se dirige même seul vers Chambéry avec une avance de 20'' à 8km. Le regroupement se produit en dépit des efforts de Bardet à 2 km de l'arrivée. Un sprint se prépare alors à six entre Aru, Fuglsang, Froome, Bardet, Uran et Barguil. La bataille se joue finalement entre Barguil et Uran. Avantage pour le Colombien, après examen de la photo-finish !

  • Uran prend sa revanche

    La première et le plus dure des étapes de montagne du Tour de France 2017 a donné lieu à une explication majeure et à des coups du sort lourds de conséquences. Deux membres du Top du classement général au départ de la course, Geraint Thomas et Richie Porte, ont quitté la course sur chute, tandis que les favoris encore en lice ont donné l'assurance que la bataille est bien engagée. Si Chris Froome a réussi à conserver son Maillot Jaune en mettant en évidence les faiblesses de...

    lire la suite

étape 9 Nantua / Chambéry

Tout sur l'étape journal de l'étape

Chronométreur officiel

porteurs de maillots 2017

classements à l'issue de l'étape 21

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Autour du Développement Durable

En 2017, après avoir signé la charte d’engagement écoresponsable aux côtés de 21 grands événements sportifs, sous l’égide du Ministère des Sports et du WWF (World Wide Fund For Nature), le Tour de France a décidé de structurer sa politique RSE et de regrouper ses actions autour de trois thèmes : A vélo pour la planète !, Ensemble à vélo !, Dans la roue du Tour ... Lire la suite

Partenaires du Tour