Jeudi 14 juillet 2016

Étape 12Montpellier / Mont Ventoux

Départ 12h15 (Heure locale)

De Gendt, le Ventoux après le Stelvio

Résumé de l'étape14.07.2016Étape 12- Montpellier / Mont Ventoux

L'étape du Mont Ventoux, réduite de 6 kilomètres en raison de conditions météorologiques difficiles, a été mise à profit par une échappée de 13 coureurs qui ont creusé un écart important avant de se présenter au pied de la dernière ascension. Habitué de l'exercice, Thomas De Gendt a été le plus fin et le plus fort manœuvrier dans le final, pour aller chercher sa première  étape du Tour de France aux dépens de Serge Pauwells et Dani Navarro, ses deux derniers rivaux. Après s'être imposé sur une étape du Giro au Stelvio, le Belge accroche une nouvelle victoire de prestige à son palmarès et s'approprie également le maillot à pois. Derrière, la bataille pour le classement général a quant à elle été perturbée par un incident alors que la sélection avait été opérée par Chris Froome. Le tenant du titre, qui roulait en tête avec Mollema et Porte, a bouclé le dernier kilomètre en partie à pied, en partie sur des vélos de remplacement. Le jury des commissaires a toutefois décidé de classer Porte et Froome dans le même temps que Mollema. Le leader de Sky conserve donc la tête du classement général.

Une contre-attaque trop tardive  
Forfait au départ de Montpellier, Jurgen Van den Broeck laisse un peloton de 191 coureurs s'élancer sur un rythme rapide. Un groupe de 14 coureurs parvient toutefois à se détacher en deux temps à partir du km 3. Paul Voss quitte sur crevaison l'échappée, qui ne comprend donc plus que 13 éléments avec Lindeman, Vanmarcke (Lotto-Jumbo), Clement (IAM), Pauwels, Teklehaimanot (Dimension Data), Greipel, De Gendt (Lotto-Soudal), Coquard, Chavanel (Direct Energie), Keisse (Etixx), Navarro, Lemoine (Cofidis) et Sorensen (Fortuneo). Ils sont poursuivis par un groupe de contre-attaque, dont la réaction a été un peu trop tardive, avec Rosa (Astana), Gautier (AG2R), Slagter (Cannondale) et Preidler (Giant), qui récupèrent Voss (Bora) après son incident mécanique.

Etixx attaque dans le vent
Le peloton se met rapidement au ralenti, laissant l'échappée creuser l'écart le plus important de ce Tour, avec 18'45'' au passage au km 70. Les conditions de vent incitent à l'offensive : elle est menée au km 78 par la formation Etixx, avec une accélération qui piège une centaine de coureurs de façon durable. Dans ce peloton, se trouvent notamment Peter Sagan et Thibaut Pinot, mais surtout Warren Barguil et Louis Meintjes qui poursuivaient encore un objectif de classement général. Le rapprochement, alimenté par le travail des formations Sky puis BMC, s'avère brutal puisqu'il ne reste plus que 8'40'' d'avance à l'échappée au sommet de la côte de Gordes (km 131,5).

Chute de Simon Gerrans
La poursuite est perturbée à 39 km de l'arrivée par la chute de Simon Gerrans, qui met également à terre Ian Stannard. Le ralentissement consécutif à l'incident permet à une partie des « piégés » comme Barguil et Meintjes de revenir au contact du Maillot Jaune, mais Sagan et Pinot roulent toujours à 2'20'' derrière à 25 km de l'arrivée. A l'avant, André Greipel ne fait guère illusion en attaquant à une poignée de kilomètres de l'ascension finale. Le champion d'Allemagne est d'ailleurs avalé puis digéré par le groupe d'échappés, qui explose à l'entrée dans les 9 derniers kilomètres. Thomas De Gendt et Serge Pauwells font la majeure partie de l'ascension en tête, mais Dani Navarro revient dans le dernier kilomètre pour leur disputer l'étape. Le Belge accélère et reste le plus solide, il s'impose pour la première fois sur une étape du Tour de France.

Froome sans vélo, puis reclassé
Derrière, la bataille entre les favoris est lancée par une double offensive de Valverde puis de Quintana, sans réel succès si ce n'est la constitution d'une élite avec Froome, Henao, Poels, Quintana, Valverde, Bardet, Mollema, Porte, Van Garderen, Barguil, Rodriguez, Meintjes et Yates. A 3,5 km du Chalet Reynard, l'attaque de Chris Froome fait nettement plus de dégâts, puisque seul Richie Porte, et dans un deuxième temps Bauke Mollema, parviennent à suivre sa roue. Mais un incident se produit juste avant d'attaquer le dernier kilomètre : dans un contexte de progression très difficile en raison du nombre de spectateurs, Richie Porte heurte une moto, et Chris Froome abandonne son vélo. Dépanné par l'assistance neutre puis par son équipe, le Maillot Jaune rejoint l'arrivée avec plus de 1'30'' de retard sur la majeure partie de ses rivaux, qui n'ont pas été bloqués par l'incident. Toutefois, le leader de Sky est reclassé tout comme Richie Porte dans le même temps que Bauke Mollema, à 5'05'' de De Gendt.


  • De Gendt, le Ventoux après le Stelvio

    L'étape du Mont Ventoux, réduite de 6 kilomètres en raison de conditions météorologiques difficiles, a été mise à profit par une échappée de 13 coureurs qui ont creusé un écart important avant de se présenter au pied de la dernière ascension. Habitué de l'exercice, Thomas De Gendt a été le plus fin et le plus fort manœuvrier dans le final, pour aller chercher sa première  étape du Tour de France aux dépens de Serge Pauwells...

    lire la suite

Étape 12 Montpellier / Mont Ventoux

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 21

Classements à l'issue de l'étape 21

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Chiffres clés

Championnats d'Europe de Cyclisme 2016

Mécénat et Environnement

Amaury Sport Organisation est engagée depuis sa création dans diverses activités de mécénat. C’est la dimension généreuse du sport que l’on retrouve dans un certain nombre d’actions qui visent à s’investir dans la vie même des disciplines (mécénat auprès de la Fédération Française de Cyclisme), dans un cadre humanitaire et social, (Mécénat Chirurgie Cardiaque, Actions Dakar, Un Techo Para Mi Pais) ou environnemental (Madre De Dios, tri selectif...). Lire la suite

A.S.O. est engagée dans une démarche d’intégration de l’environnement dans l’organisation de ses courses. Les axes prioritaires d’intervention sont : 1 La limitation des émissions de CO2 ; 2 Une politique qualitative de gestion des déchets pour le public mais également pour l’organisation et les coureurs ; 3 La promotion du vélo, moyen de transport de substitution respectueux de l’environnement au travers des Printemps du Tour. Lire la suite

Découvrir le guide historique

Les maillots du Tour

Chronométreur officiel

Partenaires du Tour