Mercredi 9 juillet 2014

Étape 5Ypres / Arenberg Porte du Hainaut

Départ 14h00 (Heure locale)

Ça fait Boom dans tous les coins

Résumé de l'étape09.07.2014Étape 5- Ypres / Arenberg Porte du Hainaut

L'étape d'Arenberg-Porte du Hainaut, qui proposait un kilométrage de secteurs pavés réduit à 13 kilomètres en raison des conditions climatiques qui ont rendu deux secteurs impraticables, a été marquée par l'abandon de Chris Froome, tombé à deux reprises avant même l'entrée du peloton sur les portions pavées. La situation a été mise à profit par Vincenzo Nibali et ses coéquipiers, qui ont rapidement fait exploser le groupe des favoris, distançant notamment Alberto Contador, mais aussi l'essentiel de ses rivaux pour la gagne, qui se trouvent presque tous à environ deux minutes au général à l'exception de Michal Kwiatkowski (50''). Dans le final, c'est Lars Boom, seul à tenir le rythme des coureurs d'Astana, qui s'est montré le plus solide pour aller chercher la victoire d'étape.      

9 coureurs en tête
Pour cette étape atypique, l'échappée se forme dès le troisième kilomètre de course, sous l'impulsion de Taaramae (Cofidis) et de Dumoulin (AG2R), accompagnés de Westra (Astana), Martin (OPQS), Acevedo (Garmin), Gallopin (Lotto), Burghardt (BMC), Clarke et Hayman (Orica).  Le groupe commence à progresser at passe au km 28 avec 1'30'' d'avance. Immédiatement après, au km 29, une chute met à terre pour la deuxième fois en deux jours le tenant du titre Chris Froome, qui fait son retour au km 42.

Abandon de Chris Froome au km 83
La route rendue particulièrement glissante par la pluie exige une extrême délicatesse de pilotage. Les chutes sont nombreuses sur les ronds-points que la course doit traverser. L'échappée perd d'ailleurs sur une glissade Janier Acevedo, puis Marcus Burghardt qui se relève pour rejoindre le peloton. C'est donc à sept coureurs que l'échappée atteint son avantage maximal : 3'05'' au km 60. La progression s'avère difficile pour les sprinteurs, fauchés par le bitume comme Greipel, Kittel et Démare. Mais les leaders d'équipes ne sont pas davantage à l'abri, pusiqu'Alejandro Valverde et Tejay van Garderen goutent eux-aussi de l'asphalte. Surtout, une deuxième chute dans la journée pour Chris Froome, au km 83, met fin aux espoirs du tenant du titre, contraint à l'abandon par un bras droit blessé.

Contador lâché par Nibali
La sélection se joue ensuite sur les secteurs pavés, dans un premier temps sur celui de Pont-Thibaut (km 103), où Alberto Contador perd le contact avec Vincenzo Nibali notamment. Parmi les piégés de ce premier épisode, figurent également Valverde, Van Garderen et Pinot. Le coureur italien saisit l'occasion de distancer son rival espagnol avec un petit groupe, qui se réduit encore avec les chutes de Jurgen Van den Broeck et Andrew Talansky dans le secteur de Bersée (km 112).

Démonstration collective d'Astana
Après la chute de Dumoulin, et une contre-attaque de Boom et Vanmarcke, ce sont six hommes qui sont repris à 28 km de l'arrivée. Le groupe emmené par Nibali et ses lieutenants (Westra, Fulsang) distance dès lors de plus d'une minute le groupe Contador. La différence est faite sur deux groupes distincts, dont l'un avec Andrew Talansky, Romain Bardet ,Thibaut Pinot,  Tejay Van Garderen, Alejandro Valverde et Richie Porte limitent un peu mieux les dégâts ; pendant que l'autre, avec Alberto Contador, sombre encore pour parvenir à l'arrivée avec près de trois minutes de retard.

Boom en solitaire
Entre temps, la démonstration de force d'Astana a raison des ambitions de Fabian Cancellara et Peter Sagan, qui ne parviennent pas à suivre le rythme imposé dans l'avant-dernier secteur pavé (12 km de l'arrivée). Particulièrement en jambes et à l'aise sur les pavés, Lars Boom quitte le duo d'Astana Nibali-Fuglsang à 7 kilomètres de la ligne, en entrant dans le secteur de Wallers. Le Néerlandais achève en solitaire l'étape d'Arenberg-Porte du Hainaut, où Nibali a nettement distancé ses rivaux pour la victoire finale  sur le Tour de France.

  • Ça fait Boom dans tous les coins

    L'étape d'Arenberg-Porte du Hainaut, qui proposait un kilométrage de secteurs pavés réduit à 13 kilomètres en raison des conditions climatiques qui ont rendu deux secteurs impraticables, a été marquée par l'abandon de Chris Froome, tombé à deux reprises avant même l'entrée du peloton sur les portions pavées. La situation a été mise à profit par Vincenzo Nibali et ses coéquipiers, qui ont rapidement fait exploser le groupe des favoris,...

    lire la suite

Étape 5 Ypres / Arenberg Porte du Hainaut

Tout sur l'étape journal de l'étape

Partenaires du Tour