Dimanche 7 juillet 2013

Étape 9Saint-Girons / Bagnères-de-Bigorre

Départ 11h30 GMT 2+

Dan Martin dans la lumière, Sky dans l'ombre

Résumé de l'étape07.07.2013Étape 9- Saint-Girons / Bagnères-de-Bigorre

La journée de l'équipe Garmin a mal démarré, avec l'annonce du forfait de Rohan Dennis, mais ses coéquipiers ont mis une énergie considérable à essayer d'intégrer l'échappée du jour, qui n'a jamais véritablement été formée. Parallèlement au volontarisme de l'équipe américaine, ce sont les coureurs de Movistar qui ont secoué le peloton et même, défi presque inconcevable la veille, malmené la formation Sky. Sur la route du col de Menté, c'est en effet Richie Porte qui s'est effondré sous les coups des Espagnols. L'Australien, qui perd ainsi sa 2ème place au général et tout espoir de podium à Paris, a également dû laisser son leader Chris Froome se défendre seul face à Valverde et Quintana notamment. Le Britannique y est parvenu sans céder la moindre seconde, mais la mission est aussi accomplie pour Movistar, qui place son leader, Alejandro Valverde, en embuscade. Le goût de l'arrivée à Bagnères-de-Bigorre est encore plus savoureux pour Dan Martin. Une attaque à 5 km de la Hourquette d'Ancizan lui a permis de plonger sur l'arrivée en compagnie de Jakob Fuglsang, qu'il a aisément manœuvré dans le dernier kilomètre pour remporter sa première étape du Tour de France.

Les Garmin-Sharp veulent en être
Cette deuxième étape pyrénéenne semble taillée pour une solide échappée, dans laquelle de nombreux candidats se sentent légitimes. Les coureurs de Garmin-Sharp se montrent particulièrement volontaires, à commencer par David Millar et Jack Bauer, qui passent une dizaine de kilomètres en tête, mais sont rejoints au km 21. Dans ce début d'étape mouvementé, des attaquants comme Van Garderen, Chavanel, Rolland ou Plaza tente leur chance. Mais après le durcissement du rythme par l'équipe Sky dès la montée vers le col de Portet d'Aspet, c'est finalement un duo composé d'Arnold Jeannesson et de Dan Martin qui passe en tête.

Porte lâché
Les deux hommes sont repris dans la descente, par un groupe étoffé. Ce sont 14 coureurs qui entrent dans la deuxième ascension de la journée : Morabito, Rolland, Jeannesson, Hernandez, Losada, Trofimov, J.Izaguirrre, Nieve, Cartroviejo, Costa, Plaza, Hesjedal, Danielson, D .Martin et Mederel. Mais derrière eux, l'équipe Sky procède à un écrémage dont elle va être également victime. Car si Evans et Van Garderen sont rapidement lâchés sur la route du col de Menté, Richie Porte cède lui aussi au rythme que l'équipe Movistar se charge dès lors d'entretenir. Le 2ème du classement général laisse son leader isolé à 5 km du col. Froome se retrouve contraint à suivre les multiples secousses des Movistar, avec Valverde et Plaza notamment.

Froome harcelé par Movistar
Dans ces mouvements, Froome est amené à distancer Contador. Un regroupe s'opère toutefois autour de l'ossature formée dans la descente suivant le col de Menté. Par vagues successives, le groupe Maillot Jaune s'enrichit, mais à l'avant ce sont cinq coureurs qui abordent l'ascension   menant au col de Peyrsesourde : De Gendt, De Clercq, Hesjedal, Bardet et Rolland ont alors 40'' d'avance sur trois contre attaquants, Bakelants, Vichot et Geschke, puis 1'10'' sur le groupe Maillot Jaune. Dans cette ascension, les coéquipiers de Valverde prennent les commandes, et maintiennent Richie Porte à distance. A la bascule, où De Gendt a surpris Rolland pour la première place, l'Australien accuse un retard de 3'.

Bardet anticipe
Simon Clarke, qui a comme Bakelants intégré le groupe de tête dans l'ascension de Peyresourde, tente sa chance en solo au ravitaillement. L'effort lui donne la possibilité d'enjamber en tête le col de Val Louron, pendant que Richie Porte tente en vain de combler son retard sur le groupe Maillot Jaune. Clarke est toutefois repris par De Clercq, Rolland et Bardet dans la descente, mais la menace est alors pressante, avec seulement 20'' de marge pour le quatuor au moment de monter la Hourquette d'Ancizan. C'est trop peu au goût de Romain Bardet, qui accélère immédiatement. Mais face au tempo de Movistar, le jeune auvergnat ne résiste que 2 kilomètres de plus que ses compagnons de route.

Dan Martin répond à Quintana
L'équipe Movistar continue de mener le bal : son grimpeur colombien Nairo Quitana passe à l'offensive dans les 5 derniers kilomètres d'ascension, mais c'est la réplique de Dan Martin qui fait mouche. Le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège passe la Hourquette en compagnie de Jakob Fuglsang, avec 35'' d'avance sur Wouter Poels, lui aussi inspiré, et 45'' sur le groupe Maillot Jaune. Dans la plongée sur Bagnères-de-Bigorre, Michal Kwiatkowski accélère pour se rapprocher du duo de tête, sans succès. Dans le final, la chasse est menée alternativement par les coureurs de Movistar et de Belkin, mais Fuglsang et Dan Martin ont toujours 35'' d'avance à 5 km de l'arrivée. Les deux rivaux s'expliquent au sprint dans le dernier kilomètre. Calé dans la roue de Fuglsang, Dan Martin manœuvre habilement jusque dans les deux cents derniers mètres, où son accélération lui permet d'aller chercher sa première victoire sur le Tour de France.      

Étape 9 Saint-Girons / Bagnères-de-Bigorre

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 21

Classements à l'issue de l'étape 21

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

5 coureurs ont gagné des étapes au sprint. Qui a le plus de chances de gagner à Paris ?

  • Marcel Kittel14.93%
  • Simon Gerrans1.08%
  • Mark Cavendish54.21%
  • André Greipel5.5%
  • Peter Sagan24.28%
14123 votes

Partenaires du Tour