Vendredi 5 juillet 2013

Étape 7Montpellier / Albi

Départ 12h20 GMT 2+

Le coup de force de Sagan

Résumé de l'étape05.07.2013Étape 7- Montpellier / Albi

L'année dernière, après six étapes, Peter Sagan avait remporté trois étapes. Mais au départ de la septième ce matin, le coureur slovaque était toujours absent du tableau des vainqueurs de la 100ème édition. Son équipe a donc pris la situation en mains pour remédier à cette anomalie et lui faciliter le sprint final prévu à Albi. Afin d'éviter une nouvelle déconvenue dans l'exercice de pure puissance, la stratégie a consisté à éliminer ses plus costauds adversaires par anticipation. C'est dans l'ascension menant au col de la Croix de Mounis que les Cannondale ont dynamité la course et condamné les piètres grimpeurs que sont Cavendish, Kittel et Greipel. Dans le final, Sagan et ses alliés ont calculé avec précision le retour sur les trois derniers échappés. Le maillot vert a ensuite devancé John Degenkolb pour aller chercher sa quatrième étape sur le Tour de France. L'opération est aussi particulièrement rentable au classement par points, qu'il domine maintenant avec 74 points d'avance sur Greipel.

Abandon de VandeVelde
L'allure rapide du peloton pose problème aux premiers ambitieux de la journée, emmenés par Sep Vanmarcke (BEL) dès le passage au kilomètre zéro. Ce n'est qu'au bout de dix kilomètres que Jens Voigt (RLT) et Blel Kadri (ALM) trouvent l'ouverture, et s'engagent dans un périple à haute température. Comme premier bénéfice de leur initiative, les deux échappés commencent par éviter une chute qui met de nombreux coureurs à terre au km 11 : Edvald Boasson-Hagen, Dani Moreno et Nairo Quintana rejoignent le peloton légèrement amochés, mais les dommages sont bien plus importants du côté de Christian VandeVelde, contraint à l'abandon.

Coup d'accélérateur de Cannondale
Le duo obtient un avantage maximal de 6'40'', enregistré au kilomètre 27. Les équipes des sprinteurs ne tardent pas à prendre la situation en mains. Le rapprochement n'empêche pas Blel Kadri de se tricoter un maillot à pois, en passant en tête au col des 13 vents, puis au col de la Croix de Mounis. Mais dans cette ascension, les coureurs de Cannondale ont donné un coup d'accélérateur brutal qui a réussi à désarçonner Cavendish, Greipel et Kittel notamment. Conséquence inévitable, le peloton se rapproche de Kadri et Voigt, qui basculent avec 2'10'' d'avance, puis sont réintégrés au km 108.

Les sprinteurs abdiquent
Les dégâts chronométriques sont d'emblée conséquents, surtout pour Cavendish, relégué encore plus loin et contraint à un effort violent pour revenir à hauteur de Greipel et Kittel. Associés de circonstance, les trois sprinteurs qui se sont partagé les bouquets à leur portée et s'entendent pour combler leur retard. Mais avec 2'50'' à rattraper, le défi est difficile à relever. Le groupe revient temporairement à 2' du peloton, mais se décourage à une quarantaine de kilomètres de l'arrivée, laissant la voie libre à Peter Sagan.

Degenkolb cueilli sur la ligne
Les camarades du maillot vert doivent pourtant se charger dans le final du cas de Jan Bakelants (RLT), qui est sorti du peloton au km140, accompagné de Cyril Gautier (EUC) et de Juan Jose Oroz (EUS). A 20 km de l'arrivée, le trio de tête conserve 40'' d'avance sur le peloton. Mais leur marge devient infime à 5 km du but, avec 7'' d'avance. Ils sont repris dans les 3 derniers kilomètres, pour laisser place à un sprint dont les meilleurs spécialistes ont été écartés. Il reste toutefois des rivaux à contrôler pour Peter Sagan. Le plus menaçant est John Degenkolb, qui place dans les 300 derniers mètres une accélération  tranchante. Mais le coureur slovaque, bien emmené par Moreno Moser, surgit dans les 50 derniers mètres et cueille avec autorité le sprinteur allemand.  

Étape 7 Montpellier / Albi

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 21

Classements à l'issue de l'étape 21

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

5 coureurs ont gagné des étapes au sprint. Qui a le plus de chances de gagner à Paris ?

  • Marcel Kittel14.93%
  • Simon Gerrans1.08%
  • Mark Cavendish54.21%
  • André Greipel5.5%
  • Peter Sagan24.28%
14123 votes

Partenaires du Tour