Dimanche 21 juillet 2013

Étape 21Versailles / Paris Champs-Élysées

Départ 18h15 GMT 2+

Chris Froome : « Aussi longtemps que je le pourrai »

interview21.07.2013Étape 21- Versailles / Paris Champs-Élysées

« Ce que représente ce Tour de France, c'est un voyage extraordinaire. J'ai commencé par rouler avec un petit VTT sur les routes poussiéreuses du Kenya, et je me retrouve avec le Maillot Jaune du Tour de France, la plus belle course du calendrier cycliste… c'est difficile d'exprimer cela par des mots. Nous avons eu droit à une vraie bataille tous les jours : entre les vents latéraux, la pluie et les montagnes. L'équipe s'est présentée avec beaucoup de pression, et il m'est arrivé une seule fois de terminer une étape seul. Les autres jours, ils m'ont constamment accompagné du début à la fin. Nous avons eu droit à tout sur ce Tour, et cela rendra aussi cette 100ème édition exceptionnelle.
La première fois que j'ai pensé que je pouvais jouer un rôle important dans le classement général des Grands Tours, c'est sur la Vuelta. Avant cela, je trouvais cela très difficile de garder un niveau de performance régulier au plus haut niveau. J'avais de bonnes journées exceptionnellement, mais je n'arrivais pas à prolonger. Sur la Vuelta 2011, j'ai été capable de le faire, et cela m'a donné beaucoup de confiance.
Tout le monde me dit que cela va changer ma vie, mais j'espère vraiment que rien ne va changer pour moi. J'ai adoré le défi de cette année : mois après mois, me rapprocher du Tour, faire des stages en altitude, viser d'autres courses pour me retrouver dans une position de leader.
C'est toujours facile de penser à ce que j'aurais pu faire pour gagner le Tour l'année dernière ou la Vuelta en 2011, mais les choses se sont passées de cette façon, et j'ai toujours le sentiment d'avoir fait de mon mieux en tant que coureur professionnel.   
Je suis certain que les coureurs que je connais au Kenya vont fêter cela avec une belle sortie de 200 kilomètres, en attaquant dans tous les sens comme ils ont l'habitude de le faire. J'espère que ma performance va inspirer de nombreux jeunes Africains. Si je pouvais être un exemple pour eux, ce serait bien : mon expérience prouve que lorsqu'on souhaite accomplir quelque chose, on peut y arriver.
Je pense juste à ce qui se passe aujourd'hui, j'ai 28 ans. A mon avis, la plupart des cyclistes connaissent leurs meilleures années au début de la trentaine. J'aimerais bien revenir pour prétendre au titre aussi longtemps que je le pourrai, tant que j'aurai la motivation.
Mon pire moment cette année, c'était probablement à l'Alpe d'Huez, où je me suis senti vidé d'énergie. C'était un sentiment horrible. Les gens qui pratiquent les sports d'endurance savent à quoi cela ressemble : plus de carburant, alors qu'on passe la banderole des 5 derniers kilomètres d'une ascension ! C'est très dur mentalement, mais je dois remercier mon coéquipier Richie Porte, qui était là à ce moment et qui m'a donné la motivation nécessaire. Et le moment le plus merveilleux a été l'ascension du Mont Ventoux, et précisément le moment où j'ai attaqué pour aller m'imposer au sommet. »

Étape 21 Versailles / Paris Champs-Élysées

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 14

Classements à l'issue de l'étape 14

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Chris Froome va-t-il perdre une partie de son avantage dans l'étape de Lyon ?

  • Oui0%
  • Non0%
0 vote

Partenaires du Tour