Jeudi 18 juillet 2013

Étape 18Gap / Alpe-d'Huez

Départ 12h30 GMT 2+

Riblon a doublé

Résumé de l'étape18.07.2013Étape 18- Gap / Alpe-d??Huez


La 18ème étape du Tour de France proposait une double ascension inédite de l'Alpe d'Huez, que les audacieux ont exploité avec leurs moyens et leurs limites. Christophe Riblon a été jusqu'au bout de la persévérance pour aller chercher une victoire qui semblait le fuir. Le coureur français a notamment connu une sortie de route dans la descente suivant le col de Sarenne, puis a été lâché par son compagnon d'échappée Tejay Van Garderen pendant l'essentiel de l'ascension finale. C'est sur cette deuxième portion d'Alpe, et précisément à 2 kilomètres du but, qu'il est parvenu à renverser la situation, et à doubler le coureur de BMC  pour aller chercher sa deuxième victoire sur le Tour de France, trois ans après son succès à Ax-3-Domaines.
Les rivaux de Chris Froome ont eux aussi tenté leur chance, à commencer par Alberto Contador, offensif dans la descente de Sarenne mais dominé dans la montée finale. Le Maillot Jaune, qui a cédé un peu de terrain à Nairo Quintana dans les derniers kilomètres, a toutefois conforté sa position en tête du classement général, avec maintenant plus de 5 minutes d'avance sur Contador.

Neuf coureurs en tête
Dans les premiers kilomètres, les tentatives de sortie du peloton se succèdent, et commencent à prendre un peu plus de consistance dans la montée menant au col de Manse. C'est le cas avec Tejay Van Garderen (BMC), puis avec Ryder Hesjedal (GRS), qui franchi le col en tête. Mais c'est au km 14, dans la descente et à l'initiative de Sylvain Chavanel, que se forme en plusieurs vagues un groupe de neuf coureurs avec Moreno Moser (CAN), Tejay Van Garderen (BMC), Jens Voigt (RLT), Arnold Jeannesson (FDJ), Christophe Riblon (ALM), Andrey Amador (MOV), Sylvain Chavanel (OPQ), Lars Booom (BEL), Tom Danielson (GRS).

Van Garderen accélère
L'équipe Saxo-Tinkoff commence à semer le trouble en envoyant Sergio Paulinho et Nicolas Roche à la poursuite de l'échappée. Les deux coéquipiers de Contador roulent en position d'intercalés, sans jamais se rapprocher à moins de 4'30'' de l'échappée, mais incitent les Sky à maintenir l'allure. Les attaquants obtiennent un avantage maximal de 8'25'', légèrement raboté à 7'45'' au passage au col d'Ornon. La cohésion du groupe est rompue dans la descente sur la vallée d'Oisans, où Moser, Van Garderen, Riblon, Chavanel et Boom se présentent en tête. L'échappée se reconstitue momentanément dans les premières pentes de l'ascension de l'Alpe d'Huez, mais à 10 km du sommet, Tejay Van Garderen accélère pour effectuer l'essentiel de la montée en solo. Il est toutefois rejoint dans le dernier kilomètre par Moser et Riblon, avec qui il roule jusqu'au col de Sarenne.

Contador et Kreuziger font la descente
Derrière, l'explication n'a pas réellement débuté entre les favoris de la course, mais certains coureurs profitent de ce climat d'attente pour mener une contre attaque. Ainsi, à mi-ascension, un groupe se forme avec les accélérations successives de Rolland (EUC), suivi par Pels (VCD), puis par Nieve (EUS) et Andy Schleck (RLT). La bataille des cadors est lancée avec une première accélération de Contador et Kreuziger dans la descente suivant le col de Sarennne, mais les deux coéquipiers ne prennent qu'une vingtaine de secondes d'avance, et sont rejoints par le groupe Maillot Jaune à 25 km de l'arrivée.

Riblon dépose TVG
Pendant ce temps, la descente n'a pas été de tout repos pour les leaders de l'étape : Van Garderen est arrêté par un problème mécanique, Riblon ralenti par une sortie de route sans chute, mais qui permet tout de même à Moser de prendre la tête. Toutefois, le trio se reconstitue dans la vallée de l'Oisans. Ils abordent ensemble l'ascension finale, avec 5'15'' d'avance sur le peloton principal, mais Tejay Van Garderen s'isole à nouveau, avec l'ambition de parcourir les 12 derniers kilomètres en solitaire. Légèrement décramponné, Christophe Riblon reste pourtant à distance raisonnable à moins de 40'', et commence même à se rapprocher dans les 4 derniers kilomètres à la faveur d'un fléchissement de l'Américain. Riblon trouve à 2 kilomètres de la ligne l'énergie pour reprendre la roue de Van Garderen et le déposer immédiatement. Incapable de réagir, le coureur de BMC laisse son rival filer vers la victoire.

Quintana et Rodriguez à l'attaque
Le peloton des favoris est d'abord secoué par une accélération collective des Movistar au début de l'ascension finale. Le mouvement condamne l'initiative de Schleck et Rolland notamment, puis incite Chris Froome à passer à l'attaque, avec une double détente, à 11 km de l'arrivée. L'accélération distance à la fois Contador et Kreuziger, mais pas Quintana qui reste au contact. Le duo est ensuite rejoint par Joaquim Rodriguez, puis par Richie Porte. Le Maillot Jaune subit comme Van Garderen une légère baisse de régime à 5 km du but, qui permet à Quintana et Rodriguez de creuser un petit écart et d'aller compléter le Top 5 du jour. Sur la ligne d'arrivée, le Maillot Jaune se classe 7ème, mais conforte à nouveau sa position au sommet du classement général, avec maintenant plus de 5 minutes d'avance sur Contador.

Étape 18 Gap / Alpe-d'Huez

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 21

Classements à l'issue de l'étape 21

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

5 coureurs ont gagné des étapes au sprint. Qui a le plus de chances de gagner à Paris ?

  • Marcel Kittel14.93%
  • Simon Gerrans1.08%
  • Mark Cavendish54.21%
  • André Greipel5.5%
  • Peter Sagan24.28%
14123 votes

Partenaires du Tour