Dimanche 14 juillet 2013

Étape 15Givors / Mont Ventoux

Départ 10h45 GMT 2+

Froome, la preuve par le Ventoux

Résumé de l'étape14.07.2013Étape 15- Givors / Mont Ventoux

La 15ème étape du Tour de France se présentait comme une échéance majeure, sur laquelle les favoris du Tour étaient appelés à s'expliquer sur les pentes du Mont Ventoux. Le Maillot Jaune, inquiété sur la route de Saint-Amand-Montrond, remis en cause par la supposée vulnérabilité de son équipe, a apporté lors de l'ascension finale la preuve de sa supériorité sur tous ses rivaux. L'explication s'est jouée dans la deuxième partie de la montée, et plus particulièrement à 7,5 km de l'arrivée, où le patron de la course a déposé notamment Alberto Contador sur une accélération spectaculaire. Sur cet effort, Chris Froome a repris Nairo Quintana, qui avait anticipé en attaquant à 13 km de l'arrivée. Le Maillot Jaune a ensuite creusé l'écart, puis s'est débarrassé de Quintana dans les deux derniers kilomètres. En plus d'une victoire de prestige devant l'observatoire du Mont Ventoux, les écarts conséquents à l'arrivée donnent une marge confortable au leader du classement général : 4'14'' sur son premier poursuivant, Bauke Mollema, et 4'25'' sur Alberto Contador, qui complète le podium provisoire. Le coureur colombien de Movistar, seul à terminer à moins d'une minute de Froome (29''), passe à côté de l'étape mais récupère le maillot blanc.  

Gilbert en pionnier
Le champion du monde Philippe Gilbert (BMC) montre l'exemple en sortant du peloton au km 2 avec Lieuwe Westra (VCD), mais leur séjour en tête s'achève au km 7, le peloton évoluant à un rythme rapide. La sanction est identique pour Klöden (RLT), Reza (EUC) et De Gendt (VCD), qui tentent leur chance au km 13. Le coureur belge insiste ensuite avec De Marchi (CAN), De Clercq (LTB) et Chavanel (OPQ), mais le quatuor se rend au km 23,5.

Le maillot à pois indésirable dans l'échappée
C'est ensuite au km 30 qu'un groupe plus imposant se forme avec Peter Sagan (CAN), Markel Irizar (RLT), Pierrick Fédrigo (FDJ), Jérémy Roy (FDJ), Christophe Riblon (ALM), Alberto Losada (KAT), Sylvain Chavanel (OPQ), Daryl Impey (OGE), Wouter Poels (VCD) et Julien El Fares (SOJ). Les dix attaquants sont poursuivis par Pierre Rolland (EUC) et Marcus Burghardt (BMC), puis par un autre duo d'intercalés composé de Mikel Astarloza (EUS) et de Christophe Le Mevel (COF). Les deux premiers se rapprochent à une centaine de mètres de l'échappée, mais l'accélération brutale leur fait vite comprendre que le maillot à pois est indésirable dans le groupe.

46,6 km/h de moyenne après 3 heures de course
Contraint par la force d'abdiquer, Rolland organise la riposte avec son équipe Europcar, qui dynamise l'allure dans le peloton. Après avoir obtenu un avantage maximal de 7'05'' (km 70), l'échappée atteint le ravitaillement avec un écart réduit à 3'55''. Ce sont ensuite les coureurs de l'équipe Movistar qui prennent le relais pour contrôler les échappés, en les obligeant à maintenir un rythme particulièrement élevé : 46,6 km/h de moyenne après trois heures de course. La pression mise par le peloton ne perturbe pas les plans de Peter Sagan, qui avait intégré l'échappée pour s'emparer des 20 points sur le sprint intermédiaire de Malaucène.

Rolland lâché le premier
Aux abords de l'ascension finale, les coureurs de Sky haussent l'allure et commencent à fondre sur l'échappée (1'50'' à 25 km de l'arrivée). Dès les premières pentes du Ventoux, Sylvain Chavanel dynamite le groupe et s'isole pendant 8 kilomètres. Mais derrière lui la sélection débute très rapidement. Pierre Rolland figure parmi les premiers grimpeurs éliminés des débats. Légèrement plus haut, à 14 km de l'arrivée, Mikael Nieve lance la première offensive au sein d'un groupe de favoris nettement entamé. Le mouvement ne provoque pas réellement de réaction, pas davantage que l'accélération plus appuyée de Nairo Quintana, à 13 km du but. Le grimpeur colombien a raison des ambitions de Chavanel, et dépose également Nieve pour faire la course en tête.

Accélération imparable à 7,5 km de l'arrivée
L'écrémage continue parmi les favoris, bien qu'à partir des 9,5 derniers kilomètres, le collectif de Sky se transforme en duo, avec Richie Porte et Chris Froome qui maltraitent leurs adversaires. Un kilomètre plus loin, le duo en question n'est plus accompagné que d'Alberto Contador et de Roman Kreuziger. Puis le Maillot Jaune déclenche à 7,5 km de l'arrivée une accélération imparable qui laisse sur place Contador et Kreuziger. Face à cette attaque, les 20 secondes d'avance de Quintana ne pèsent pas lourd. Rejoint puis déposé par Froome, le Colombien revient à sa hauteur et l'accompagne jusqu'à la banderole des 2 kilomètres. Mais le Britannique, qui a légèrement temporisé, a encore une nouvelle attaque à porter, à 1,5 km de la ligne. Quintana n'est pas en mesure d'y répondre. Chris Froome remporte en solitaire sa troisième étape sur le Tour de France, et creuse un écart conséquent sur ses premiers rivaux, qui restent Bauke Mollema et Alberto Contador… tous deux à plus de 4 minutes.  

Étape 15 Givors / Mont Ventoux

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 14

Classements à l'issue de l'étape 14

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Chris Froome va-t-il perdre une partie de son avantage dans l'étape de Lyon ?

  • Oui0%
  • Non0%
0 vote

Partenaires du Tour