Jeudi 11 juillet 2013

Étape 12Fougères / Tours

Départ 12h10 GMT 2+

Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne !

Résumé de l'étape11.07.2013Étape 12- Fougères / Tours

La classique Paris-Tours offre régulièrement un festival du sprint au mois d'octobre. Pour l'arrivée en ville de la 12ème étape du Tour de France, c'est également une explication entre costauds qui était programmée, n'en déplaise aux cinq échappés du jour, repris pour le dernier d'entre eux, Juan Antonio Flecha, à 6 km de l'arrivée. A ce stade de la course, les favoris pour la gagne sont identifiés, mais une chute dans les trois derniers kilomètres envoie à terre de nombreux coureurs, et prive notamment André Greipel de sprint. Dans le groupe qui se présente dans le dernier kilomètre, c'est Marcel Kittel qui se montre le plus puissant en dépassant Mark Cavendish d'une demie-roue. Il remporte sa troisième victoire sur le Tour 2013, à ajouter aux succès allemands de Tony Martin dans le chrono, et au sprint victorieux de Greipel à Montpellier. Voilà qui fait 5 sur 12.

Cinq coureurs en tête
Au kilomètre 4, Francesco Gavazzi (AST) sort du peloton, suivi par Romain Sicard (EUS), Manuele Mori (LAM), Juan Antonio Flecha (VCD) et Anthony Delaplace (SOJ). Les  cinq coureurs progressent facilement dans un premier temps, jusqu'à obtenir un avantage maximal de 9' au passage à Laval (km 42,5). Au sein du peloton, les équipes Argos-Shimano et Lotto-Belisol sont les premières à se positionner à l'avant.

45,8 km/h sur les trois premières heures
Le rapprochement se fait très progressivement entre le peloton et les échappés. A 100 km de l'arrivée, il reste 6'20'' de marge aux attaquants, qui sont contraints à entretenir un rythme soutenu pour préserver leurs chances (45,8 km/h de moyenne après trois heures de course). Au sprint intermédiaire, la débauche d'énergie a raison de Romain Sicard, qui se relève alors que l'écart est descendu à 2'30''. Les 10 points restant à prendre pour la 6ème place après le passage de l'échappée, sont gagnés pour la première fois du Tour par Mark Cavendish.

Flecha en solo
A 20 km de l'arrivée, les quatre attaquants s'accrochent à un maigre avantage de 34'', qui semble bien insuffisant. Mori et Delaplace à 14 km du but, puis Gavazzi trois kilomètres plus loin, laissent Flecha poursuivre la mission en solo. Mais l'Espagnol réintègre à son tour le peloton, à 6 km de la ligne.

Greipel privé de sprint
Le peloton prépare alors une explication finale dans la nervosité. L'équipe Orica-GreenEdge rentre un peu vite dans un rond-point, où Svein Tuft s'écroule sans conséquence sur ses compagnons de route. Mais dans les trois derniers kilomètres, une nouvelle chute met de nombreux coureurs à terre, dont Richie Porte et Edvald Boasson Hagen dans le clan des Sky. Surtout, André Greipel se retrouve privé de sprint, et c'est au sein d'un groupe de 15 coureurs que se joue l'étape. Bien emmené par Gert Steegmans, Mark Cavendish semble en mesure de s'imposer. Mais dans les 50 derniers mètres, Marcel Kittel, qui était calé dans la roue de son rival, dépasse l'homme aux 24 victoires sur le Tour. Le compteur du sprinteur d'Argos-Shimano monte maintenant à trois !

Étape 12 Fougères / Tours

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 14

Classements à l'issue de l'étape 14

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Chris Froome va-t-il perdre une partie de son avantage dans l'étape de Lyon ?

  • Oui0%
  • Non0%
0 vote

Partenaires du Tour