Limoux

Le plus long carnaval du Monde

Depuis 1604, Limoux vit pendant trois mois au rythme du carnaval, l’un des plus longs du monde. Accompagnées d’une musique traditionnelle, les bandes, différentes à chaque fois, ensorcèlent les arcades de la place de la République en agitant les célèbres carabènes durant leur marche chaloupée. Bien sûr, masques et confettis sont de la partie et ajoutent beaucoup de mystère au rituel.

Depuis 2009, Un samedi est consacré aux Carnavals du Monde. Des troupes venues des quatre coins de la Terre exposent les coutumes de leurs pays. Le dimanche qui suit, dédié à la sortie de toutes les bandes, met à l’honneur un musicien ainsi que toutes les troupes locales habillées en Pierrots. Elles sont accompagnées de musiciens.

Ce Carnaval de Limoux n’est pas un spectacle. C’est un folklore à l’état pur, sans reconstitution aucune, qui colle autant à la ville qu’à sa région. Il a marqué des générations et appartient au patrimoine culturel. Sa Majesté Carnaval est reçue le premier dimanche des festivités par les meuniers vêtus d’un bonnet, d’une blouse et d’un pantalon blancs, d’un foulard rouge, chaussés de sabots et arborant à la main le fouet. Illustrant un air de carnaval, le mannequin de paille sera jugé en occitan puis brûlé le dernier dimanche, lors de la nuit de la Blanquette.

Cependant, toute personne qui n’appartient pas à une bande peut aussi se déguiser, se masquer et pratiquer la « chine » (interpellation d’une voie aigue et en occitan d’une personne connue en lui disant « Hé, toi, je te connais ! ») en dansant derrière les musiciens. Un carnaval partagé, comme on l’aime à Limoux.

Sites internet

Le Carnaval de Limoux : trois mois de festivités - © Ville de LimouxLe Carnaval de Limoux : trois mois de festivités - © Ville de Limoux
1 fois ville-étape
10 365 habitants (Limouxins, Limouxines)
Sous-préfecture de l’Aude (11)
Économie
: viticulture, tourisme.
Spécialités
: Pébradou (gâteau apéritif), artichauts au foie salé, canard à la Limouxine (sauce safran), fricassée de Limoux, le Limos (brioche), le tap (bouchon de chocolat fin), nougat, vins AOC (Blanquette de Limoux, Crémant de Limoux, Blanquette méthode ancestrale).
Personnalités
: Dom Pérignon, Aude Bourrel dite Jacoba (dernière « Parfaite » Cathare connue), Philippe Fabre d’Églantine (1750-1794, auteur dramatique, poète et homme politique), Ferdinand Lapasset (1817-1875, héros de la guerre de 1870), Michel Sabatier (inventeur de la liqueur «  La Micheline  »), Marie-Louise Petiet (peintre), Jules Védrines (aviateur), Jean-Marie Besset (théâtre), Jacques Ferrier (architecte).
Sport
: XIII Limousin.
Festival
: Le plus long carnaval du monde (janvier-mars), Festival du conte et des conteurs (mars), Cuivrée Spéciale (festival de cuivres, avril), Folklore International en Pyrénées Audoises (juillet), Festival Nouveaux Auteurs en Vallée d’Aude NAVA (théâtre, juillet-août).
Labels
: ville fleurie ***, «  Les 100 Plus Beaux Détours de France ».

Les Grandes Dates

  • 844

    Une charte de Charles le Chauve attribue Limoux à l’abbaye de Saint-Hilaire.
  • Xe siècle

    Limoux devient chef-lieu de la vicomté de Razès.
  • XIIIe siècle

    Limoux, ville cathare, est prise sans résistance par Simon de Montfort.
  • 1226

    Début de la guerre de Limoux menée par les Cathares contre le roi Louis VIII.
  • 1296

    Limoux est annexée par la couronne de France jusqu’en 1376.
  • 1348

    Limoux est ravagée par la peste noire puis par le Prince Noir en 1355.
  • 1531

    La propriété effervescente de la blanquette est découverte par hasard.
  • 1562

    En proie aux guerres de religion pendant trente ans, Limoux est dévastée par les Catholiques de Jean de Lévis.
  • 1642

    Louis XII établit à Limoux un sénéchal et un siège présidial.
  • 1854

    Une épidémie de choléra fait 151 morts.
  • 1891

    Une crue historique fait sept morts.
  • 1907

    Révolte des vignerons
  • 1960

    Le général de Gaulle proclame sa politique algérienne à Limoux.
Château Cathare - © Ville de Limoux
1 fois ville-étape
10 365 habitants (Limouxins, Limouxines)
Sous-préfecture de l’Aude (11)
Économie
: viticulture, tourisme.
Spécialités
: Pébradou (gâteau apéritif), artichauts au foie salé, canard à la Limouxine (sauce safran), fricassée de Limoux, le Limos (brioche), le tap (bouchon de chocolat fin), nougat, vins AOC (Blanquette de Limoux, Crémant de Limoux, Blanquette méthode ancestrale).
Personnalités
: Dom Pérignon, Aude Bourrel dite Jacoba (dernière « Parfaite » Cathare connue), Philippe Fabre d’Églantine (1750-1794, auteur dramatique, poète et homme politique), Ferdinand Lapasset (1817-1875, héros de la guerre de 1870), Michel Sabatier (inventeur de la liqueur «  La Micheline  »), Marie-Louise Petiet (peintre), Jules Védrines (aviateur), Jean-Marie Besset (théâtre), Jacques Ferrier (architecte).
Sport
: XIII Limousin.
Festival
: Le plus long carnaval du monde (janvier-mars), Festival du conte et des conteurs (mars), Cuivrée Spéciale (festival de cuivres, avril), Folklore International en Pyrénées Audoises (juillet), Festival Nouveaux Auteurs en Vallée d’Aude NAVA (théâtre, juillet-août).
Labels
: ville fleurie ***, «  Les 100 Plus Beaux Détours de France ».

Sites internet

Limoux et le cyclisme

La renommée de la ville tient pour beaucoup à la Blanquette et au plus long carnaval du monde qu’elle organise chaque hiver. En matière de vélo, la cité accueille pour la deuxième fois d’affilée le départ d’une étape du Tour de France. L’année dernière, le peloton faisait route vers Montpellier, où Mark Cavendish avait signé son quatrième succès dans l’édition 2011. Auparavant, une étape du Grand Prix du Midi Libre 1976 avait vu la victoire à Limoux de Lucien Van Impe, futur vainqueur du Tour, devant Bernard Hinault et Raymond Poulidor. Limoux a également permis au cyclisme féminin de pétiller en servant d’arrivée d’étape à plusieurs éditions du Tour de l’Aude. La multiple championne du monde Marianne Vos s’y est imposée en 2010. 

Etape Limoux-Montpellier du Tour 2011 : victoire de Mark Cavendish - © Presse Sports
1 fois ville-étape
10 365 habitants (Limouxins, Limouxines)
Sous-préfecture de l’Aude (11)
Économie
: viticulture, tourisme.
Spécialités
: Pébradou (gâteau apéritif), artichauts au foie salé, canard à la Limouxine (sauce safran), fricassée de Limoux, le Limos (brioche), le tap (bouchon de chocolat fin), nougat, vins AOC (Blanquette de Limoux, Crémant de Limoux, Blanquette méthode ancestrale).
Personnalités
: Dom Pérignon, Aude Bourrel dite Jacoba (dernière « Parfaite » Cathare connue), Philippe Fabre d’Églantine (1750-1794, auteur dramatique, poète et homme politique), Ferdinand Lapasset (1817-1875, héros de la guerre de 1870), Michel Sabatier (inventeur de la liqueur «  La Micheline  »), Marie-Louise Petiet (peintre), Jules Védrines (aviateur), Jean-Marie Besset (théâtre), Jacques Ferrier (architecte).
Sport
: XIII Limousin.
Festival
: Le plus long carnaval du monde (janvier-mars), Festival du conte et des conteurs (mars), Cuivrée Spéciale (festival de cuivres, avril), Folklore International en Pyrénées Audoises (juillet), Festival Nouveaux Auteurs en Vallée d’Aude NAVA (théâtre, juillet-août).
Labels
: ville fleurie ***, «  Les 100 Plus Beaux Détours de France ».

Sites internet

A voir

Musée Petiet

Baignant dans une atmosphère de fin XIXe, le musée est installé dans l'atelier de peinture de la famille Petiet. Il propose une grande diversité des œuvres présentées. À travers la visite, on découvre différents courants picturaux de ce siècle :

orientalisme, académisme dont les œuvres de Marie Petiet, artiste limouxine,  celles des peintres impressionnistes, du pointilliste audois Achille Laugé, la peinture militaire de Dujardin Beaumetz. Le musée propose aussi des œuvres de peintres connus et reconnus : le Sidaner, Du Gardier, Lebasque.

Musée du piano

L'église Saint Jacques, sur la place du 22 septembre, abrite le seul musée public français consacré au piano et à sa facture. Le parcours chronologique, de 1822 à nos jours, dévoile les secrets des grands facteurs français tels que Pleyel, Erard...

Le musée compte, aujourd'hui, une centaine d'instruments dont certains uniques au monde. La salle, qui a entrepris d'importants travaux pour améliorer l'acoustique du lieu, accueille des concerts de qualité.

Musée de limprimerie

Il propose une exposition permanente de matériels divers et de réalisations dans les locaux de l'ancien tribunal.

Musée des Automates 

Ce musée privé présente plus de cent personnages en mouvement dans un décor baroque et flamboyant. Il est installé dans une ancienne usine des années 30, au cœur de la «  Petite Ville  », sur la rive droite.

Abbaye de Saint-Hilaire

Les origines de l’abbaye bénédictine de Saint Hilaire sont incertaines. Sa première mention textuelle remonte à l’an 825, date à laquelle elle détient le corps de St Hilaire. Jusqu’au début du XIIIe siècle, l’abbaye bénéficie de la protection des Comtes de Carcassonne, mais durant la croisade contre les cathares, les moines accusés d’hérésie perdront leur autonomie et une grande partie de leurs biens ; le monastère aurait même été dévasté par les croisés. L'abbaye bénédictine fortifiée est constituée d'une église abbatiale, d'un cloître, de deux réfectoires, d'un logis abbatial, d'une salle capitulaire et de celliers. Aujourd'hui, les habitations du village occupent l'intérieur des fortifications de l'abbaye et le cloître est devenu une place publique.  

Le Musée des Automates - © Ville de LimouxLe Musée de l’Imprimerie - © Ville de LimouxMusée Petiet - © Ville de Limoux
1 fois ville-étape
10 365 habitants (Limouxins, Limouxines)
Sous-préfecture de l’Aude (11)
Économie
: viticulture, tourisme.
Spécialités
: Pébradou (gâteau apéritif), artichauts au foie salé, canard à la Limouxine (sauce safran), fricassée de Limoux, le Limos (brioche), le tap (bouchon de chocolat fin), nougat, vins AOC (Blanquette de Limoux, Crémant de Limoux, Blanquette méthode ancestrale).
Personnalités
: Dom Pérignon, Aude Bourrel dite Jacoba (dernière « Parfaite » Cathare connue), Philippe Fabre d’Églantine (1750-1794, auteur dramatique, poète et homme politique), Ferdinand Lapasset (1817-1875, héros de la guerre de 1870), Michel Sabatier (inventeur de la liqueur «  La Micheline  »), Marie-Louise Petiet (peintre), Jules Védrines (aviateur), Jean-Marie Besset (théâtre), Jacques Ferrier (architecte).
Sport
: XIII Limousin.
Festival
: Le plus long carnaval du monde (janvier-mars), Festival du conte et des conteurs (mars), Cuivrée Spéciale (festival de cuivres, avril), Folklore International en Pyrénées Audoises (juillet), Festival Nouveaux Auteurs en Vallée d’Aude NAVA (théâtre, juillet-août).
Labels
: ville fleurie ***, «  Les 100 Plus Beaux Détours de France ».

Sites internet

Le premier vin effervescent du monde

Le vignoble de Limoux est l'économie principale de la ville et de la région limouxine. 95 % de la production du vignoble est élaborée en blanquette de Limoux qui est AOC depuis 1938, ce qui en fait l’une des plus anciennes AOC, et en crémant qui est AOC depuis 1990.

La Blanquette de Limoux est le premier vin effervescent du monde –même si le Gaillac mousseux et la Clairette de Die revendiquent des origines aussi anciennes - et c’est sans doute elle qui influença la création du champagne. En effet, la propriété effervescente de ce vin a été découverte en 1531 par accident par les moines de Saint-Hilaire. Et c'est le célèbre dom Pérignon qui, de retour d'Espagne et en pèlerinage à l’abbaye Saint-Hilaire de Limoux, ramena dans ses bagages la pétillante recette jusqu’en Champagne. De retour à sa propre abbaye d’Hautvillers, il expérimenta la même méthode sur les vins de sa région avec le succès que l’on sait. Certaines sources avancent une apparition dès le XIVe siècle.

Plusieurs caves de Limoux produisent la Blanquette et le Crémant de Limoux, mais la plus importante est la cave des Vignerons du Sieur d’Arques. C'est une vieille cave coopérative créée en 1946 qui regroupe 330 vignerons adhérents sur 6 000 hectares (dont 2400 en AOC).

La Blanquette est fabriquée à partir de trois cépages principaux, le Mauzac (90%), le Chardonnay et le Chenin blanc. 

Blanquette de Limoux - © Pinpin
1 fois ville-étape
10 365 habitants (Limouxins, Limouxines)
Sous-préfecture de l’Aude (11)
Économie
: viticulture, tourisme.
Spécialités
: Pébradou (gâteau apéritif), artichauts au foie salé, canard à la Limouxine (sauce safran), fricassée de Limoux, le Limos (brioche), le tap (bouchon de chocolat fin), nougat, vins AOC (Blanquette de Limoux, Crémant de Limoux, Blanquette méthode ancestrale).
Personnalités
: Dom Pérignon, Aude Bourrel dite Jacoba (dernière « Parfaite » Cathare connue), Philippe Fabre d’Églantine (1750-1794, auteur dramatique, poète et homme politique), Ferdinand Lapasset (1817-1875, héros de la guerre de 1870), Michel Sabatier (inventeur de la liqueur «  La Micheline  »), Marie-Louise Petiet (peintre), Jules Védrines (aviateur), Jean-Marie Besset (théâtre), Jacques Ferrier (architecte).
Sport
: XIII Limousin.
Festival
: Le plus long carnaval du monde (janvier-mars), Festival du conte et des conteurs (mars), Cuivrée Spéciale (festival de cuivres, avril), Folklore International en Pyrénées Audoises (juillet), Festival Nouveaux Auteurs en Vallée d’Aude NAVA (théâtre, juillet-août).
Labels
: ville fleurie ***, «  Les 100 Plus Beaux Détours de France ».

Sites internet

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 5

Classements à l'issue de l'étape 5

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Peter Sagan est-il capable de battre Greipel et Cavendish dans un sprint massif ?

  • Oui0%
  • Non0%
0 vote

Partenaires du Tour