Valverde… la « Manita » !

Résumé de l'étape19.04.2017La course- Grand-Place de Binche / Mur de Huy

Le maître des lieux était déjà connu avant le départ, et se présentait au départ de Binche dans un état de forme optimal, après avoir déjà remporté 9 victoires depuis le début de la saison 2017. Après une course notamment marqué par le raid solitaire de Bob Jungels dans le final, le titre s'est joué sur une explication entre costauds dans la dernière ascension Mur de Huy. Audacieux, le jeune Français David Gaudu, du haut de ses vingt ans, n'a pas eu peur de défier El Imbatido en attaquant à 300 mètres de la ligne d'arrivée. Mais le timing et la puissance étaient encore du côté de Valverde sur le Mur de Huy. En l'espace de 150 mètres, il a eu le temps de distancer très nettement ses rivaux et de brandir une main ouverte représentant ses 5 victoires sur la Flèche Wallonne. Il devance Dan Martin, habitué du podium sur l'épreuve et Dylan Teuns qui prend la troisième place pour sa troisième participation à l'épreuve, à 25 ans.  

3 + 3 = 6
Parmi les 200 coureurs au départ, plusieurs attaquants se déclarent dans les premiers kilomètres, mais un trio se détache réellement au km 10 avec Yoann Bagot (Cofidis), Nils Politt (Katusha) et Olivier Pardini (WB Veranclassic). Le peloton leur accorde une relative liberté, ainsi qu'à trois contre attaquants, Fabien Doubey (Wanty-Gobert), Romain Guillemois (Direct Energie) et Daniel Pearson (Aqua Blue), qui opèrent la jonction au km 27, alors que l'écart atteint 4'50''. Les échappés obtiennent ensuite un avantage maximal en passant au km 45 avec 6'05'' d'avance sur le peloton, où l'équipe Movistar donne le rythme… sans précipitation dans un premier temps.

De Marchi et Betancur en contre
Peu après le passage au ravitaillement (km 95), l'effectif d'Orica-Scott participe également au travail de poursuite de l'échappée. Au moment de s'engager dans les premières difficultés, à 73 kilomètres de l'arrivée, l'avantage n'est plus que de 3'. Et dans la première ascension du Mur de Huy, il tombe à 1'40''. Politt et Paerson sont les premiers à lâcher prise en tête de course.  Le groupe devient ensuite un trio lorsque Doubey cède à son tour, à 53  km de l'arrivée. Dans l'ascension de la côte d'Ereffe (45 km de l'arrivée), le peloton se rapproche à 25'' suite à une contre-attaque orchestrée par De Marchi et Betancur, sans succès.    

De Marchi insiste
Au sein du trio de tête, Olivier Pardini se montre le plus entreprenant et dépose ses deux compagnons de route à 39 kilomètres de l'arrivée. Mais son effort ne lui vaut que quelques instants le privilège de rouler seul en tête, puisqu'il est rejoint à 35 km de la ligne. Dans la foulée, Alessandro De  Marchi récidive et s'offre le privilège de rentrer en solitaire dans la deuxième ascension du Mur de Huy, avec un capital de 20'' dont il ne perd rien au sommet. En revanche, il est pris en chasse dans la descente par un nouveau contre-attaquant, Bob Jungels, qui le rejoint à 25 km de l'arrivée.

Jungels roule en solo
Le duo ne dispose que de 25'' d'avance sur le peloton pour relever son défi, mais son capital est toujours intact à 15 kilomètres de l'arrivée, en dépit du rythme élevé imprimé par les rouleurs d'Orica-Scott. Mais deux kilomètres plus loin, le champion du Luxembourg accélère et se lance dans un raid solitaire. Son avantage monte jusqu'à 55'' à 7 kilomètres du but, mais les 25'' qui lui restent à son entrée dans la dernière ascension du Mur de Huy sont insuffisantes. Le groupe des favoris l'avale à 800 mètres de la ligne, où se prépare la bataille finale. Alors que l'équipe Sky a pris les commandes, David Gaudu tente pour sa première participation à la Flèche une accélération tranchante à 300 mètres de l'arrivée. Le jeune français fait momentanément la différence, mais ne surprend pas Alejandro Valverde, qui réplique à 150 mètres de la ligne et dépose sans discussion possible tous ses rivaux pour la gagne.

  • Valverde… la « Manita » !

    Le maître des lieux était déjà connu avant le départ, et se présentait au départ de Binche dans un état de forme optimal, après avoir déjà remporté 9 victoires depuis le début de la saison 2017. Après une course notamment marqué par le raid solitaire de Bob Jungels dans le final, le titre s'est joué sur une explication entre costauds dans la dernière ascension Mur de Huy. Audacieux, le jeune Français David Gaudu, du haut de ses vingt ans, n'a pas eu peur de défier El...

    lire la suite

La course Grand-Place de Binche / Mur de Huy

parcours journal de l'épreuve

Chronométreur officiel

Tableau d'honneur 2017

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur la Fleche Wallonne

Partenaires de La Flèche Wallonne