Alejandro Valverde : « L'union fait la force »

interview23.04.2014La course- Bastogne / Huy

Cette victoire est-elle une revanche par rapport à l'Amstel Gold Race, où vous avez terminé 4ème ?
Ce n'était pas une revanche par rapport à la victoire de Gilb ert à l'Amstel Gold Race, c'est juste que je voulais gagner, et que j'ai réussi. J'ai senti qu'il était très fort dimanche dernier, quasiment impossible à battre, je n'avais pas réussi à le suivre. La montée du Cauberg est très différente du Mur de Huy. Ici, les pourcentages sont très élevés, et il faut surtout être très bien placé pour pouvoir placer une bonne attaque.

Vainqueur en 2006, et huit ans après… qu'est ce qui a changé ?
Gagner deux fois de suite ou avec huit ans d'écart, c'est toujours aussi difficile. Mais cette année, mes sensations sont vraiment très bonnes. Je le constate depuis le début de la saison. Et aujourd'hui, j'ai bien remarqué que l'équipe était très unie autour de moi, et on peut dire que l'union fait la force.
Ce sont les fruits de notre travail, ainsi que la maturité et l'expérience qui sont récompensées. Chaque année qui passe, je me sens mieux et je prendre plus de plaisir.

Vous serez maintenant le favori de Liège-Bastogne-Liège, avec Philippe Gilbert…
Philippe Gilbert et moi, nous sommes vraiment en forme, mais il n'y aura pas que nous à suivre dimanche pour Liège-Bastogne-Liège. Tout le monde sera encore très motivé, et ce sera une autre histoire. Il y aura encore beaucoup d'autres coureurs qui seront là pour la victoire. On peut dire que nous serons environ une quinzaine à pouvoir remporter la Doyenne. C'est une course dont le parcours qui me convient très bien, avec des ascensions un peu plus longues qu'aujourd'hui, et avec des contraintes de placement un peu moins pesantes que sur l'Amstel Gold Race.

La course Bastogne / Huy

parcours journal de l'épreuve

Tableau d'honneur 2014

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur la Fleche Wallonne

Partenaires de La Flèche Wallonne