Porto-Vecchio pour une cinquième

Lundi 25 mars

Les 29 et 30 mars 2014, un nouveau rendez-vous est fixé au peloton mondial en Corse. Porto-Vecchio accueillera pour la cinquième année consécutive les trois étapes du Critérium International. Lire la suite

Froome prend position

Dimanche 24 mars

La montée finale menant au col de l'Ospedale promettait une explication entre les favoris, dans laquelle les coureurs de Sky étaient attendus pour les rôles principaux. Entre Richie Porte,... Lire la suite

Froome prend position

actualités24.03.2013Après course

La montée finale menant au col de l'Ospedale promettait une explication entre les favoris, dans laquelle les coureurs de Sky étaient attendus pour les rôles principaux. Entre Richie Porte, vainqueur du chrono hier, et Chris Froome, annoncé comme le leader de l'équipe, c'est finalement le coureur Britannique qui a pris les devants à 5 kilomètres de l'arrivée pour faire exploser le mini peloton où se jouait le titre. Si le vice-champion du Tour 2012 a affirmé son statut avec autorité dans le final, Richie Porte s'est aussi montré capable de réagir dans les deux derniers kilomètres pour finaliser un doublé Sky, à la fois sur l'étape et au classement général. Beaucoup plus convaincant que son coéquipier Cadel Evans, Tejay Van Garderen n'a toutefois pas été en mesure d'inquiéter le duo anglo-australien qui a dominé ce week-end-corse... trois mois avant le grand départ du Tour de France sur l'île.

Voigt, toujours offensif
Les candidats à l'échappée sont nombreux en début d'étape. Comme souvent, Jens Voigt en fait partie et tente sa chance en solitaire au km 12, mais son escapade s'achève trois kilomètres plus loin. Au km 20, Florian Vachon se lance à son tour dans une initiative, qui inspire également Jérémy Roy (FDJ), Edwig Cammaerts (COF), Paul Poux (SOJ), Yann Huguet (ARG) et José Goncalves (LPM). La sortie démarre à six, mais les attaquants sont vite rejoints par Laurent Didier (RLT), qui intègre la bande au km 28.

Roy chasse les pois
Les sept hommes de tête sont momentanément libérés, et gagnent du terrain jusqu'au kilomètre 40, où ils obtiennent un avantage maximal de 4'35''. L'équipe Sky impose alors un rythme susceptible de stabiliser cet écart, puis de le réduire très progressivement. Dès la première ascension classée, Jérémy Roy affiche son intérêt pour le maillot à pois. Il continue sa collecte au sommet de la côte d'Orasi, où le groupe n'a plus que 2'35'' d'avance. 

La contre-attaque d'Europcar
C'est après le sprint intermédiaire de Sartène (km 77) que les coureurs d'Europcar se joignent au travail de poursuite mené par les Sky. Ils précipitent le rapprochement et conduisent le peloton avec 20'' d'écart au km 105. Thomas Voeckler, Cyril Gautier et Kevin Reza (EUC) lancent alors une contre-attaque à laquelle se joignent Frank (BMC), Mourey (FDJ) et surtout Andy Schleck (RLT). Dans l'ascension vers le col de Sainte-Lucie-de-Tallano, une recomposition puis une sélection est organisée par Gautier et Voeckler. A la bascule, il ne reste plus que 3 coureurs à l'avant : Frank, Mourey et Voeckler sont alors suivis de près par Schleck, Roy et Vachon, tandis que le peloton pointe avec 50'' de retard.

Froome à l'attaque
Les trois poursuivants réintègrent le peloton au km 128. En revanche, le trio Voeckler-Frank-Mourey conserve une avance d'une petite minute au col de Bacinu. Il leur reste alors 41 km à parcourir, avec à leurs trousses un peloton emmené par l'équipe Sky. La marge est insuffisante, l'échappée est anéantie par le travail de l'équipe Sky juste après le passage du sprint intermédiaire de Porto-Vecchio. Les maillots noirs provoquent dès les premières pentes menant au col de l'Ospedale un amaigrissement du peloton. A 8 kilomètres de l'arrivée , il ne reste plus qu'une vingtaine de coureurs impliqués dans la victoire de l'étape . Si Johan Tschopp est ensuite le premier à s'extraire pour filer vers l'Ospedale, à 6 km de la ligne, la réplique de Chris Froome, à 5 km de la ligne, s'avère bien plus tranchante. Le Britannique est momentanément suivi par Jean-Christophe Péraud, mais s'isole pour aller chercher en solitaire la victoire d'étape et le titre du Critérium International. Richie Porte réagit dans les deux derniers kilomètres. Il quitte brutalement les survivants du groupe, rejoint et dépose le trio Péraud-Mollema-Tschopp, pour aller signer la deuxième place de l'étape, qui lui assure également la deuxième place du classement général. Tejay Van Garderen, 5ème de l'étape, complète le podium de cette 82ème édition du Critérium International.

Voir toutes les actualités

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 3

Classements à l'issue de l'étape 3

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Critérium International

Partenaires du Critérium International