Parcours 2017 : l'Alpe d'Huez revisitée

Jeudi 16 mars

Du 4 au 11 juin prochains, la 69ème édition du Critérium du Dauphiné mettra aux prises l'essentiel des favoris du Tour de France, pour la première fois confrontés en compétition au... Lire la suite

Dauphiné 2017 : les équipes sélectionnées

Jeudi 26 janvier

  Lire la suite

Le grand jeu

Jeudi 16 mars

Les amoureux du cyclisme développent un attachement tout particulier au prestige des lieux. Et dans ce domaine, le parcours du Dauphiné 2017 sonne à l'oreille du connaisseur des airs bien connus... Lire la suite

Dauphiné 2017 : les 70 ans à Saint-Etienne

Mardi 27 septembre

Soixante-dix ans après la naissance du Critérium du Dauphiné, le départ de l'édition 2017 sera donné de Saint-Etienne le 4 juin prochain, avec une étape en ligne de 170 km au programme. Un... Lire la suite

Froome voit triple

Lundi 13 juin

Le parallèle ne peut passer inaperçu : les deux premières victoires de Chris Froome sur le Critérium du Dauphiné ont été suivies de deux sacres sur le Tour de France, en 2013 et en 2015.... Lire la suite

plus d'actus

Froome voit triple

actualités13.06.2016Avant-course

Le parallèle ne peut passer inaperçu : les deux premières victoires de Chris Froome sur le Critérium du Dauphiné ont été suivies de deux sacres sur le Tour de France, en 2013 et en 2015. Tout reste à faire pour le leader de Sky, qui a tout de même validé sa préparation à l'échéance de juillet en construisant sa victoire sur son succès à Vaujany, puis en contrôlant des poursuivants qui se sont montrés entreprenants jusque dans la dernière étape, remportée par Stephen Cummings après 60 kilomètres de raid solitaire. Alberto Contador a multiplié les assauts, mais c'est en définitive dans le dernier kilomètre qu'a été défini le podium final du Dauphiné 2016. Romain Bardet, 2ème, et Dan Martin, 3ème, y ont gagné leurs places  grâce aux bonifications saisies sur la ligne de Superdévoluy. Julian Alaphilippe parvient quant à lui à défendre le maillot blanc avec sa 6ème place au général, tandis que l'Erythréen Daniel Teklehaimanot remporte comme l'année dernière le maillot à pois.

20 coureurs dans l'échappée
Pour cette dernière étape, le peloton est composé de 150 coureurs, après les forfaits de Tomasz Marczynski (Pol-Lotto Soudal), Enrico Gasparotto (Ita-Wanty) et Bjorn Thurau (All-Wanty). La côte de Monteynard se dresse devant le peloton après trois kilomètres et inspire plusieurs attaquants, notamment Jérôme Coppel et Dani Navarro, repris peu après le franchissement du sommet. Un groupe bien plus imposant se forme en plusieurs temps pour accueillir dans la côte des Terrasses (km 32) un effectif total de 20 coureurs, avec Robert Kiserlovski (Tinkoff), Jérémy Roy (FDJ), Alexey Lutsenko (Astana), Ben Gastauer (AG2R), Daryl Impey (Orica), Jürgen Van den Broek (Katusha), Tony Gallopin, Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), Stephen Cummings, Daniel Teklehaimanot (Dimension Data), Ryder Hesjedal (Trek), Nelson Oliveira (Movistar), Romain Sicard (Direct Energie), Jack Bauer, Tom-Jelte Slagter (Cannondale), Jérôme Coppel (IAM), Guillaume Martin (Wanty), Bartosz Huzarski, Paul Voss (Bora Argon) et Tsgabu Grmay (Lampre).

Raid solitaire pour Cummings
L'échappée obtient un avantage maximal de 3' au km 51, mais l'équipe Etixx se joint au travail de Sky pour réduire l'écart. Au ravitaillement (km 73), huit coureurs dont Joaquim Rodriguez et Bauke Mollema quittent la course, alors que la marge s'est réduite à 1'45''. Teklehaimanot relance ses chances dans la conquête du maillot à pois en franchissant en tête la côte de Saint-Laurent-du-Cros (km 83). Tony Gallopin tente ensuite une sortie en solitaire dans la descente, mais c'est finalement son coéquipier Stephen Cummings qui se lance dans un raid avant même les premières pentes menant au col Moissière, soit à 60 km de l'arrivée. Le coureur britannique fait assez rapidement la différence sur ses rivaux, et bascule avec 1'40'' d'avance sur Grmay, le reste du groupe étant en état de décomposition, avec huit éléments.    

Pinot lâché par le rythme d'Etixx 
L'homme de tête creuse efficacement l'écart et aborde la montée au col du Noyer avec un avantage de 4' sur ses premiers poursuivants et 5' sur le peloton. Les coureurs d'Etixx durcissent le tempo et opèrent une sévère sélection dans cette ascension : les survivants de l'échappée sont repris et digérés, tandis que le maillot à pois Thibaut Pinot cède au rythme imposé à 17 km de l'arrivée. Tandis que Cummings se dirige vers la victoire d'étape, Alberto Contador dynamite le groupe maillot jaune dans la deuxième partie de l'ascension. Sa triple attaque réduit le groupe à 4 éléments : Froome, Porte, Bardet et donc Contador.

Bardet prend la deuxième place
Un regroupement s'opère immédiatement avec l'ascension finale, avec les 10 premiers du classement général à l'exception de Thibaut Pinot. L'explication se joue dans les 500 derniers mètres, avec un sprint qui bouleverse l'attribution des places sur le podium final. L'accélération de Dan Martin lui permet d'aller chercher la 2ème place et les bonifications qui y sont associées. Accroché à sa roue, Romain Bardet empoche lui aussi les secondes qui lui permettent de se hisser derrière Chris Froome au classement général. 

Voir toutes les actualités

Chronométreur officiel

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 7

Les équipes

S'abonner

Recevez des informations exclusives du Critérium du Dauphiné

Le Critérium du Dauphiné sur France Info

Partenaires du Critérium du Dauphiné