Dimanche 9 juin 2013

Étape 8Sisteron / Risoul

Départ 10h33 GMT 2+

Froome, déjà un « petit chelem »

Résumé de l'étape09.06.2013Étape 8- Sisteron / Risoul

Dominateur sur l'ensemble de la semaine, l'effectif de Sky a terminé le Critérium du Dauphiné aux deux premières places avec Chris Froome et Richie Porte. Dans la montée finale de Risoul, le leader britannique a tenté d'emmener son coéquipier australien à la victoire d'étape, qui a été sauvée par Alessandro De Marchi après 153 kilomètres d'échappée. Avec ce succès dans les Alpes, Froome remporte sa quatrième course par étapes de l'année après le Tour of Oman, le Critérium International et le Tour de Romandie. La série déjà impressionnante le positionne comme le favori numéro 1 de la 100ème édition du Tour de France, dont le départ sera donné le 29 juin prochain de Porto-Vecchio.

Du vert et des pois dans l'échappée
Dès le kilomètre 2, le Belge Tim Wellens sort du peloton. Son inspiration est suivie par de nombreux coureurs qui se joignent à lui, et provoquent une réaction du peloton, attentif à la composition du groupe. L'effectif se stabilise au km 10 avec 24 coureurs : Tim Wellens (LTB), Francesco Gavazzi, Andriy Grivko (AST), Yannick Eijssen, Manuel Quinziato (BMC), Juan Manuel Garate, Marc Goos (BLA), Markel Irizar (RLT), Travis Meyer (OGE), Alberto Losada (KAT), Rudy Molard (COF), Mikel Astarloza, Egoi Martinez (EUS), Anthony Geslin (FDJ), Perrig Quemeneur (EUC), Gianni Meersman (OPQ), Alessandro De Marchi, Jose Sarmiento (CAN), Jonathan Castroviejo, Imanol Erviti (MOV), Juan Antonio Flecha (VCD), William Clarke, Thomas Damuseau (ARG) et Sebastien Duret (BSE).

Pierre Rolland abandonne
Pour fixer définitivement le maillot à pois sur ses épaules, Thomas Damuseau passe en tête au sommet de la côte de la Bréole. La course se poursuit sans Pierre Rolland, qui suit le principe de précaution et abandonne en raison d'une gêne au tendon d'Achille. Une nouvelle vague d'abandons amaigrit le peloton au ravitaillement, où l'avantage de l'échappée est revenu à 2'40'', contrôlé par les équipes Sky et Saxo-Tinkoff, qui n'ont jamais laissé plus de 3'25'' d'écart (km 50).

La bonne inspiration de Gianni Meersman
Au sprint de Jausiers,  Gianni Meersman met son maillot vert à l'abri en se ruant sur les 5 points en jeu. L'épisode précède de peu l'ascension vers le col de Vars, où le groupe est rapidement décomposé par l'accélération de Wellens et De Marchi, rejoints par Travis Meyer. Le coureur australien accélère à 4 km du col de Vars, mais le trio se reforme dans la descente : pendant que le reste de l'échappée flanche, Warren Barguil et Alejandro Valverde se lancent dans une contre-attaque. Un groupe de 5 se reforme toutefois dans la descente sur Guillestre, avec Wellens (LTB), Quinziato (BMC), Meyer (OGE), Losada (KAT) et De Marchi (CAN) au km 142.

Contador attend Rogers
La course se trouve alors dans la montée finale. Alberto Contador, qui a chuté un peu plus tôt, compte sur ces dernières pentes pour terminer le Dauphiné sur une forte impression. Mais ce sont les coureurs de Sky qui mènent le groupe de favoris, qui se réduit à chaque kilomètre. Dernier rescapé de l'échappée, Alessandro De Marchi s'attaque en solitaire au 5 derniers kilomètres d'ascension après avoir fait céder Tim Wellens. Il doit résister aux mouvements qui se jouent dans le groupe des favoris. L'attaque de Contador à 4 km de l'arrivée n'est pas suivie d'effet, l'Espagnol choisissant de se relever pour attendre Michael Rogers, en passe de perdre sa 3ème place du classement général. En revanche, l'offensive de Chris Froome, qui cherche à lancer Richie Porte vers la victoire d'étape, s'avère plus inquiétante pour l'homme de tête. De Marchi conserve tout de même 24'' d'avance sur Froome, deuxième de l'étape et vainqueur du 65ème Critérium du Dauphiné.

Étape 8 Sisteron / Risoul

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 8

Classements à l'issue de l'étape 8

S'abonner

Recevez des informations exclusives du Critérium du Dauphiné

Partenaires du Critérium du Dauphiné