Samedi 8 juin 2013

Étape 7Le Pont-de-Claix / Superdévoluy

Départ 09h22 GMT 2+

Sanchez, la reconquête

Résumé de l'étape08.06.2013Étape 7- Le Pont-de-Claix / Superdévoluy

L'étape de Superdévoluy contenait tous les ingrédients pour éprouver la mécanique de Sky et provoquer son leader Chris Froome. Le porteur du maillot jaune et bleu a assumé toutes les responsabilités qui découlent de son nouveau statut. Il a pu s'appuyer sur la force collective de son groupe pour contrôler l'échappée imposante du jour, puis pour répondre avec discernement aux attaques portées par ses rivaux dans l'ascension menant au col du Noyer. Dans cette montée exigeante, le champion olympique de Pékin a pu s'extraire du groupe des favoris et aller chercher sa première victoire sur le Dauphiné, en battant Jakob Fuglsang au sprint. Samuel Sanchez a dédié sa victoire à son coéquipier Victor Cabedo, décédé au mois de septembre dernier lors d'un accident de la circulation sur ses routes d'entraînement.

Chavanel trouve la sortie
Les tentatives d'échappée sont systématiquement anéanties en début d'étape. C'est finalement à l'initiative de Sylvain Chavanel (km 25) qu'un groupe imposant se forme en plusieurs temps, pour arriver à un effectif de 22 coureurs au total, avec Paulinho (TST), Van den Broeck (LTB), Lutsenko, Seeldrayers (AST), Santaromita (BMC), Didier, Gallopin (RLT), Meyer (OGE), Coppel (COF), Izaguirre (EUS), Bono (LAM), Rolland, Veilleux (EUC), Chavanel (OPQ), De Marchi (CAN), Madrazo, Teruel (MOV), De Gendt (VCD), Arndt, Damuseau (ARG), Gérard (BSE) et De la Cruz (TNE).

Un duel Seeldrayers - Damuseau
L'échappée aborde la montée de l'Alpe d'Huez avec 3' d'avance sur le peloton. Elle garde sa cohésion jusqu'au sommet, où Thomas Damuseau défend ses chances face à Kevin Seeldrayers, qui s'est fixé la conquête du maillot à pois comme objectif. Les débats continuent au col de Sarenne, où le coureur belge grignote un point par rapport au français. A la bascule, le peloton accuse un retard de 4' sur les 22 attaquants.

Rolland accélère
Dans l'ascension menant au col d'Ornon (écart max, 5'40), une première sélection éjecte temporairement six coureurs, mais parmi eux, Arndt, Chavanel et Veilleux parviennent à revenir dans l'échappée, stabilisée à 19 coureurs. Le rapprochement du peloton, pointé à 2'40'' au sprint intermédiaire de Corps, installe un climat de nervosité dans le groupe de tête. Pierre Rolland décide le premier de durcir le rythme, relayé par Jurgen Van den Broecke. Mais Sylvain Chavanel lance à 33 kilomètres de l'arrivée une offensive un peu plus tranchante, dans laquelle il est accompagné par Alessandro De Marchi. Le duo rentre dans les 25 derniers kilomètres avec 2'45'' d'avance, mais la mécanique des Sky, soutenue par le travail de Katusha, Movistar et Saxo-Tinkoff, est déjà lancée.

Sanchez, avec Fuglsang
Le peloton des favoris maigrit considérablement dans l'ascension menant au col du Noyer. Le rythme entretenu a raison de l'échappée, dont le dernier représentant, Alessandro De Marchi, est repris à 14 kilomètres de l'arrivée. Dans les deux derniers kilomètres d'ascension, Samuel Sanchez passe à l'offensive. Il est imité par Valverde et Rodriguez, mais c'est finalement Jakob Fuglsang qui parvient à l'accompagner. Les deux hommes se relaient dans le final pour résister au groupe maillot jaune, et bénéficient d'une avance de 30'' sous la Flamme Rouge. Le champion olympique de Pékin fait valoir sa supériorité au sprint dans les 200 derniers mètres et va chercher sa première victoire de l'année sur la ligne d'arrivée de Superdévoluy.

Étape 7 Le Pont-de-Claix / Superdévoluy

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 8

Classements à l'issue de l'étape 8

S'abonner

Recevez des informations exclusives du Critérium du Dauphiné

Partenaires du Critérium du Dauphiné