Un final cruel pour Hushovd,
radieux pour Kristoff...

Jeudi 14 août

En presence du Premier Ministre de Norvège, Erna Solberg, la deuxième edition de l'Arctic Race of Norway a connu un final palpitant à Tromsø, devant un public nombreux et passionné, excité... Lire la suite

La nouvelle vague norvégienne suit la trace d'Alexander Kristoff

actualités07.08.2014Avant-course

© A.S.O

Deux victoires d'étapes au Tour de France, à Saint-Étienne et Nîmes, ont fait d'Alexander Kristoff la nouvelle star du cyclisme norvégien à la suite de Thor Hushovd. Mais déjà, une nouvelle vague de talents nordiques s'annonce. Tous se sont fixé rendez-vous à l'Arctic Race of Norway du 14 au 17 août.

Dans la foulée de sa première victoire d'étape, Alexander Kristoff a reçu un sms de Thor Hushovd : « Encore neuf ! ». L'icône du cyclisme norvégien, bientôt retraité, a dix étapes du Tour de France à son palmarès. Son successeur n'y est pas encore mais il a pleinement rassuré les fans qui, en Scandinavie, craignaient que le nombre de Norvégiens au départ du Tour fût insuffisant : un seul, suite aux non-sélections, pour raisons diverses, de Thor Hushovd (BMC), Edvald Boasson Hagen (Sky), Lars-Petter Nordhaug (Belkin), Vegard Breen (Lotto-Belisol) et Vegard Stake Laengen (Bretagne-Séché Environnement). Kristoff a assuré en s'imposant à deux reprises et en prenant la deuxième place du classement par points derrière l'intouchable Peter Sagan.

Kristoff est, début août, le deuxième performeur mondial de l'année 2014 en termes de victoires : 11, comme Marcel Kittel, à deux longueurs d'André Greipel qui comptabilise 13 succès. Le vainqueur de Milan-San Remo mise par conséquent sur l'Arctic Race of Norway pour étoffer son tableau de chasse et regarder avec optimisme la fin de ce qui est sa meilleure saison jusqu'à présent. L'an passé, il avait dû renoncer, la mort dans l'âme, à disputer la première édition de l'ARN à cause d'une pneumonie diagnostiquée à la veille du départ à Bodø. Ses débuts en qualité de double vainqueur d'étape du Tour de France sont donc particulièrement attendus.

Pendant le Tour de France, l'équipe Katusha a annoncé pour la saison prochaine la signature d'un deuxième Norvégien, qui est son partenaire d'entraînement à Stavanger : Sven Erik Bystrøm. À 22 ans, le coureur de l'équipe Øster Hus-Ridley managée par les frères Morten et Roy Hegreberg est l'un des plus grands espoirs du pays, 10e cette année du Tour des Flandres Espoirs, du Tour de Norvège et du Tour des Fjords. Ses coéquipiers Tormod Hausken Jacobsen, 20 ans, sacré champion de Norvège fin juin au détriment des pros confirmés, et August Jensen, 22 ans, meilleur grimpeur du Kreizh Breizh Elites en France début août, démontrent que cette équipe du sud-ouest du pays a de la profondeur de banc. C'est aussi le cas de Sparenbanken Sør, qui vient de sortir une pépite : Sondre Holst Enger, 20 ans lui aussi, originaire de Grimstad comme Thor Hushovd qui le conseille en compagnie d'Atle Kvålsvoll, ancien coéquipier de Greg LeMond. C'est sur leurs recommandations que le médaillé de bronze du dernier championnat du monde Espoirs a paraphé son premier contrat pro avec IAM Cycling dont il portera les couleurs pour la première fois en compétition internationale à l'ARN. Pour autant, Sparenbanken Sør n'est pas démunie puisqu'elle compte en son sein Bjørn Tore Hoem, vice-champion national contre la montre, Amund Grøndahl Jansen, meilleur grimpeur du Tour de Norvège, et Sindre Skjølstad Lunke, qui vient de signer, à 21 ans, un bel exploit : 5e du Tour du Val d'Aoste-Mont Blanc.

Mais un autre Norvégien a fait mieux encore dans l'épreuve montagneuse franco-italienne : Odd Christian Eiking a pris la deuxième place au général derrière le Colombien Bernardo Suaza ! À 20 ans, il grandit dans l'équipe Joker qui a formé tous les champions norvégiens actuels (Kristoff, Boasson Hagen, Nordhaug, Breen et Stake Laengen) sous la direction du Belge Gino van Oudenhove qui tient un autre phénomène en réserve : Oskar Svendsen, champion du monde junior 2012 du contre-la-montre et 5e du Tour de l'Avenir 2013.
Actuellement 5e et 8e en coupe des nations, dans les catégories Espoirs et Juniors, la Norvège regorge de promesses comme Erlend Blikra, vainqueur en mai, à 17 ans seulement, du Trophée Centre-Morbihan qui regroupait la plupart des meilleurs juniors mondiaux. Puisque Statoil, partenaire majeur de l'Arctic Race of Norway, a pour vocation la formation et l'encouragement des talents locaux, il ne sera pas surprenant de retrouver sur les routes de l'extrême nord du pays cinq équipes continentales norvégiennes, la plupart exclusivement composées de jeunes, face aux neuf formations qui sortent du Tour de France (BMC, Katusha, Belkin, Cannondale, Giant-Shimano, Cofidis, NetApp-Endura, IAM Cycling et Bretagne-Séché Environnement) et pourront se rendre compte de la valeur émergente du cyclisme norvégien.

L'actualité en images

photo07/08/2014 

© A.S.O

  •  
Voir toutes les actualités

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 4

Classements à l'issue de l'étape 4

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur l'Arctic Race of Norway

Arctic Race of Norway Challenge

Informations pratiques et inscriptions pour les trois événements amateurs officiels de l'édition 2014.

Arctic Race of Norway Challenge

Produits dérivés

Visitez la boutique en ligne et ses produits dérivés officiels de l'Arctic Race of Norway

Produits dérivés

Ren Idrett

L'ARN s'associe à la campagne "Ren Idrett", défendant un sport propre et une société sans dopage

Ren Idrett

Partenaires de l'Arctic Race of Norway