Un final cruel pour Hushovd,
radieux pour Kristoff...

Jeudi 14 août

En presence du Premier Ministre de Norvège, Erna Solberg, la deuxième edition de l'Arctic Race of Norway a connu un final palpitant à Tromsø, devant un public nombreux et passionné, excité... Lire la suite

Acte II : plus dur, plus haut, plus nord !

actualités19.05.2014Avant-course

© Trym Ivar Bergsmo / ARN

Après avoir découvert les régions du Nordland et du Troms en 2013, l'Arctic Race of Norway (14-17 août) poursuit son exploration du nord de la Norvège avec deux étapes dessinées dans le Finnmark, débutant par une poussée historique au Cap Nord. Le profil des étapes devrait permettre aux puncheurs de s'exprimer...

Cap Nord : une expédition à coup sûr mouvementée
L'année dernière, l'Arctic Race of Norway se positionnait déjà comme la première course invitant le peloton professionnel dans le cercle arctique. Elle franchit un palier supplémentaire en emmenant les coureurs 400 kilomètres encore plus au nord : l'épreuve la plus septentrionale de l'histoire du cyclisme repousse les limites d'une façon quasi-indépassable, avec l'arrivée de la première étape qui sera jugée au Cap Nord. Le décor particulièrement épuré du site, exceptionnellement ouvert gratuitement au public, domine du haut d'une falaise de 400 mètres l'Océan Arctique et, au lointain…le pôle nord ! Ce bond en termes de latitude s'accompagne aussi d'un changement de terrain qui influera sur le scénario de la course. Après avoir disputé les premiers points sous-marins du classement des grimpeurs (la sortie du tunnel qui mène à l'île de Magerøya se trouve à 5 mètres sous le niveau de la mer !), les puncheurs les plus entreprenants seront tentés de bousculer le peloton sur les deux sérieuses bosses qui serviront de tremplin : le sommet de Vestfjordfjellet ne se trouve qu'à 6 km de la ligne.

Une arrivée en altitude
La tendance choisie pour la deuxième édition devrait pousser Thor Hushovd à forcer sa nature pour conserver son titre. Il pourra toutefois trouver une occasion de laisser parler sa pointe de vitesse, sur l'arrivée d'Alta, à condition qu'il rivalise avec un autre Viking supersonique, le vainqueur de Milan San Remo, Alexander Kristoff. Le maillot vert du Tour de France 2009 avait prouvé sa faculté à s'attaquer aux plus hauts sommets pour atteindre son objectif. Sur la troisième étape, les pentes seront moins raides que dans les Pyrénées, mais Hushovd et les autres se départageront sur une ascension suffisamment longue et sélective (6,9 km à 5,7 % de dénivelé moyen) pour éparpiller le peloton en vue de la première arrivée en altitude (400 m !) de la troisième étape, à Kvænangsfjellet.

Manège à haute tension dans Tromsø
L'étape finale de l'Arctic Race of Norway 2014 a été dessinée sur le thème de la boucle. Dans un premier temps, le peloton progressera sur un parcours essentiellement littoral autour de l'île de Kvaløya, avant de s'attaquer à un circuit urbain particulièrement dynamique dans la plus grande ville du nord de la Norvège. Avec cinq tours à parcourir, des secondes de bonifications peut-être décisives à saisir sur deux sprints intermédiaires, un « raidard » situé à 2 km du but, et la perspective d'un record de spectateurs pour cette première visite du peloton, le contexte sera propice à un véritable festival de Tromsø !

Jean-Etienne Amaury, président d'Amaury Sport Organisation
« Cette année, l'Arctic Race of Norway s'inscrit de façon encore plus significative dans l'histoire du cyclisme, avec la ligne d'arrivée la plus septentrionale jamais franchie. Nous montrons ainsi que le cyclisme est chez lui partout : sur tous les continents, dans tous les pays. »

Knutt-Eirik Dybdal, directeur de l'Arctic Race of Norway
« La deuxième édition de l'Arctic Race of Norway sera à la fois dure et magnifique. Je suis  certain que les paysages, ainsi que le public qui sera présent sur le bord des routes, lui donneront une saveur unique. Bienvenue à un nouveau chapitre spectaculaire de l'Arctic Race of Norway. »

Arctic Race of Norway Challenge : des cyclos, du Cap Nord jusqu'à Tromsø !
Les organisateurs de la course, souhaitant accompagner le développement de la pratique du cyclisme en Norvège, ont voulu élargir le rendez-vous de l'Arctic Race of Norway en proposant aux coureurs amateurs de se tester sur une partie du parcours de la course. Trois formats sont proposés, afin de répondre aux attentes des cyclos de tous niveaux :
> Jeudi 14 août  (Honningsvåg): « Conquer the North Cape », 32 km
> Samedi 16 août  (Tromsø): « Ride the Tromsø Stage », 110km / « The Great Bike Festival », 25km
Plus d'informations sur www.letour.com/arnchallenge 

L'actualité en images

photo14/05/2014 

© Trym Ivar Bergsmo / ARN

  •  
Voir toutes les actualités

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 4

Classements à l'issue de l'étape 4

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur l'Arctic Race of Norway

Arctic Race of Norway Challenge

Informations pratiques et inscriptions pour les trois événements amateurs officiels de l'édition 2014.

Arctic Race of Norway Challenge

Produits dérivés

Visitez la boutique en ligne et ses produits dérivés officiels de l'Arctic Race of Norway

Produits dérivés

Ren Idrett

L'ARN s'associe à la campagne "Ren Idrett", défendant un sport propre et une société sans dopage

Ren Idrett

Partenaires de l'Arctic Race of Norway