Accédez au
site du Tour de France

Le parcours Espoirs 2011

Bonneval Tours 178.5 km dimanche 9 octobre
Cartes et itinéraires
 

Bonneval

Les fossés et les fortifications© P. Forget

Entre cathédrale et châteaux, Bonneval offre son charme médiéval dans le cadre verdoyant des vallées du Loir et de l’Ozanne.

Dans un site calme, paradis des pêcheurs et des cyclotouristes, Bonneval travaille à sa modernisation et à la conservation de son patrimoine.Cette station verte de vacances propose de nombreuses activités de détente : randonnées pédestres, équestres ou cyclistes, tennis, canoëkayak et découverte de la ville fortifiée en bateaux électriques.

En 2011, la « Petite Venise Beauceronne » accueille pour la 18e fois le départ de cette 69e édition de Paris-Tours Espoirs.

 

Tours

Gabare sur la Loire© Ville de Tours

Une ville très accessible
La ville de Tours a toujours affirmé sa vocation de carrefour.Étoile autoroutière à cinq branches, située sur un axe majeur de communication européen, dotée d’un aéroport international, elle est étonnamment facile d’accès à toute heure avec une sortie d’autoroute à deux minutes du centre-ville. Le TGV met en outre le centre-ville à une heure de la capitale et relie Tours avec les grandes villes françaises et européennes par de nombreuses liaisons directes quotidiennes. En 2013, l’attractivité de l’agglomération tourangelle sera encore renforcée par la mise en service d’un tramway qui va marquer le paysage urbain.

Une activité scientifique intense
Si Tours n’est pas réputée pour être une cité industrielle, malgré son glorieux passé dans l’industrie automobile, elle est reconnue pour son sens particulier de l’innovation et de l’entreprenariat. Son particularisme est de se placer dans des secteurs d’activités à haute valeur ajoutée, liés profondément aux travaux de recherches universitaires, en particulier médicaux. L’intégration de la ville et de son agglomération dans pas moins de trois pôles de compétitivité (Cosmetic Valley, Elastopole, Pôle européen de l’efficacité énergétique) démontre que cette « philosophie » est payante ; elle affermit une situation plus qu’enviable par bon nombre de villes elles-mêmes fortement industrialisées.

La ville du « bien-vivre »
Forte d’un patrimoine bâti remarquable, d’une histoire qui a croisé la grande, toutes époques confondues, Tours, ne se fossilise pas, elle bouge, tord le cou au cliché de « la belle endormie ». Et même s’il était question de fossiles, les archéologues vous diraient que cette cité est une originale, fondée sous Tibère, et non sous Auguste. Empereur romain qui aimait particulièrement le bon vin... Son opéra à l’italienne, ses ensembles de musique ancienne, son conservatoire à rayonnement régional, son centre chorégraphique national, son centre dramatique, son centre de création contemporaine ou sa salle de jazz (la plus grande de France) se distinguent régulièrement par les actions qu’ils développent, les créateurs qu’ils présentent, dans la ville, ou en « exportant » les spectacles ici conçus.

Et Tours aime le sport...
Un esprit sain dans un corps sain... Adage classique et évidence tourangelle : les sports d’équipe placent souvent Tours sous les feux de l’actualité sportive (volley-ball en Ligue A, football en L2). Mais le sport à Tours se conjugue aussi au plaisir simple de courir en bord de Loire, ou de pratiquer l’un des nombreux sports nautiques qu’offrent les multiples plans d’eau : aviron, canoë-kayak, dériveur, planche à voile... Par ailleurs, plus de 600 hectares d’espaces verts, de bois et de forêts en pleine ville ou aux abords, permettent à chacun de s’adonner à son activité préférée, avec notamment le tout nouveau centre aquatique du lac et le nouveau golf compact au centre de l’agglomération. Les 10 000 participants chaque année aux 10 et 20 km de Tours et de la Nouvelle République, prouvent, si besoin était, l’engouement des Tourangeaux pour le sport. Avec 160 clubs réunissant 33 000 licenciés dans plus de 120 disciplines, il y en a vraiment pour tous les niveaux et pour tous les goûts comme en témoignent les « Sport’ouvertes » où toutes les associations et clubs sportifs ont présenté leur offre au public au mois de septembre dernier.